Célébration de la journée internationale des volontaires

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La Journée internationale des volontaires a été célébrée dimanche dernier à Diffa sous le thème «Ensemble, c’est possible grâce au volontariat». Cette cérémonie s’est déroulée dans l’enceinte du village artisanal de Diffa sous la présidence de M. Ibrahim Adamou, Secrétaire général du Ministère de l’Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire et en présence du préfet, du représentant du Système des Nations Unies, du Coordonnateur Pays VNU, du représentant des partenaires, du représentant du DG de l’Agence Nigérienne de Volontariat pour le Développement (ANVP), des directeurs régionaux et de plusieurs invités.

A cette occasion, le Secrétaire général du Ministère du l’Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire a souligné que le pouvoir du volontariat a été perçu dans la riposte contre la COVID 19, les volontaires du monde entier se sont mobilisés et ont agi contre cette menace planétaire. Pour M. Ibrahim Adamou cet événement interpelle toute la population de la planète et invite à tourner nos regards vers toutes ces personnes de bonne volonté, qui consacrent quelques temps de leur vie à servir les autres contribuant ainsi à l’émergence d’un monde meilleur. «Etre volontaire, c’est donner et partager son temps et son talent, et c’est bien plus encore, c’est la vocation de servir autrui, d’accompagner les personnes en difficulté à travers des actions collectives et elle  est partagée par des millions de personnes à travers le monde», a dit le Secrétaire général.

M. Ibrahim Adamou a rendu un vibrant hommage aux volontaires, aux ONG, aux autorités administratives et coutumières pour leur forte implication dans les questions de développement. Enfin, le Secrétaire général du ministère de l’Aménagement du territoire a  encouragé les jeunes volontaires en ces termes : «en vous engageant dans le volontariat, vous faites une œuvre utile, un acte citoyen et patriotique, mais aussi un acte de développement personnel».

Le représentant des partenaires M. Georges Dopavogui réaffirmé la disponibilité constante des partenaires à accompagner les volontaires dans leur noble mission de développement. Quant au représentant du Système des Nations Unies et Coordonnateur pays des volontaires des Nations Unies au Niger, il a rappelé que la journée internationale des volontaires est une occasion unique pour les organisations de volontariat, les organisations de la société civile, les volontaires et les bénévoles du monde entier de célébrer l’engagement volontaire afin de promouvoir et valoriser le travail significatif des volontaires et bénévoles au bénéfice des populations. M. Hassane Idé Hawidabou a souligné que la majorité des pays du monde possèdent leur propre conception de volontariat, profondément enracinée dans leur histoire et leurs traditions et largement fondée sur leurs valeurs culturelles. «Au Niger, le volontariat existe depuis 1972. Il ya actuellement 207 volontaires de l’ONU qui servent au Niger dont 174 nationaux et 33 internationaux. Ici à Diffa, ils sont 33 volontaires, 7 internationaux, 5 spécialistes nationaux et 20 communautaires» a-t-il conclu.

Le  représentant du directeur général de l’Agence Nigérienne de Volontariat pour le Développement (ANVD) a souligné le devoir qui incombe à tous, de valoriser le travail des volontaires, mais aussi le volontariat en lui-même. M. Abdou Souley a dit qu’il y a lieu de disséminer l’information sur l’existence de cette opportunité qu’est le volontariat. «Notre agence est présente pour apporter toutes informations utiles et même soutenir les jeunes qui s’engagent dans des missions de volontariat», a ajouté le représentant du DG de l’ANVD.

Le préfet de Diffa a quant à lui, apprécié hautement cette commémoration. M. Adam Aboubé a noté que l’apport considérable des volontaires des différentes organisations de volontariat dans tous les secteurs et domaines de développement est reconnu tant par l’Etat, les partenaires au développement et surtout par les communautés bénéficiaires. «Le volontariat permet aux communautés de contrôler et de façonner leur propre avenir», a-t-il  conclu.

Mato Adamou ONEP  Diffa