Ces escrocs des temps modernes…

L'air du temps
Spread the love

Sharing is caring!

 

Un message mail sur un contact bizarre m’annonçant, congratulations à l’appui, que je venais de gagner une superbe Land Rover sortie d’usine, à l’issue d’un concours organisé depuis Londres pour gratifier les ‘’meilleurs journalistes africains’’, où moi et deux journalistes (un Sénégalais et un Burkinabé) avaient été retenus par le jury comme étant les lauréats. Avec tout le goût que j’ai pour cette marque de voiture, je pouvais tout de suite me mettre à rêver. Mais, me disant que pour gagner à un concours, il faut y avoir participé, je me suis très vite ravisé. Surtout quand, par un second mail, l’inconnu commença à me parler de ‘’dispositions pratiques’’ à prendre pour l’envoi du joyau. Là, ça sent déjà l’arnaque…Très gentiment, je lui répondis que de la somptueuse, je lui en fais cadeau. Ayant compris que j’ai bien compris son coup, le sombre individu cessa définitivement de m’importuner.

Il faut dire que par ces temps qui courent, des escrocs de tous acabits ont décidé de faire fortune en tirant profit de la crédulité des honnêtes citoyens. On se rappelle encore  à Niamey de fumeux coup réussi, en 2018 ici même à Niamey, par l’intriguant Richard James Bola et sa bande de larrons en col blanc, qui après s’être faits passer pour des spécialistes du trading de crypto-monnaie, ont réussi à extorquer très facilement des centaines de millions de FCFA à une flopée de victimes jusque-là inconsolables.

Aujourd’hui encore, le risque est toujours grand de tomber dans les pièges de ces escrocs des temps modernes. Surtout ces nouvelles technologies de l’information dont des esprits malintentionnés usent et abusent pour ruiner les gens naïfs. Pour se faire de l’argent facile, les arnaqueurs du Net sont prêts à  tout et leurs astuces sont souvent imparables. Il y a par exemple les spécialistes du ‘’phishing’’ ou la ‘’pêche aux victimes’’ consistant à expédier des courriels frauduleux invitant les correspondants à saisir leurs informations personnelles, souvent par le biais de formulaire à remplir, la finalité étant de récupérer les mots de passe ou les coordonnées bancaires.

S’y ajoutent les ‘’scammeurs’’ qui se présentent généralement comme étant en possession d’une grosse fortune qu’ils désirent transférer avec votre complicité, avec à la clé une offre généreuse de vous donner un pourcentage sur cette somme.  En réalité, au finish, ils vous soutireront beaucoup d’argent avant de disparaitre dans la nature. Déjà, un peu partout en Afrique (même au Niger) beaucoup de personnes à l’esprit crédule sont tombées dans la trappe de ces méchants escrocs.

Dans un cas comme dans l’autre, s’il vous arrive de recevoir un message du genre, gardez votre calme et cessez de vous faire des illusions. Sinon, au bout du processus, il ne vous restera plus que vos yeux pour verser de chaudes larmes de crocodile. Car, vous auriez déjà perdu toute votre fortune !…

Assane Soumana(onep)