Clôture de la 3ème édition l’ECOMOF : Faire des industries extractives de véritables vecteurs de développement dans l’espace communautaire

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La 3ème édition du Forum-exposition des Mines et du Pétrole de la CEDEAO (ECOMOF 2022) a pris fin, vendredi 18 février dernier, au Centre international des Conférences Mahatma Gandhi de Niamey. Trois jours durant des leaders de l’industrie extractive, des décideurs gouvernementaux et des experts ont participé à 16 sessions autour du thème central  «Intégration des industries minières et pétrolières dans le développement des chaines de valeur régionales». Les recommandations formulées à l’issue des travaux, proposent des solutions par rapport aux questions stratégiques, commerciales et techniques du secteur afin de l’améliorer pour en faire un véritable pilier du développement dans l’espace communautaire.

La cérémonie de clôture de cette 3ème édition d’ECOMOF qu’a accueilli le Niger s’est déroulée notamment en présence de plusieurs ministres des Mines et du Pétrole des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et du Commissaire de l’institution en charge du secteur.

Ce forum qui a mobilisé 25 pays, 115 conférenciers, 28 sponsors, avec environ 600 délégués et 900 visiteurs, a été une grande réussite tant du point de vue organisation qu’en ce qui concerne la finalité escomptée.

Dans son discours de clôture, la ministre des Mines du Niger, Mme Ousseini Hadizatou Yacouba s’est exprimée sur une note de satisfaction qui marque un nouveau souffle pour l’industrie extractive nigérienne en particulier et celle de la région CEDEAO en général. A cette troisième édition du Forum-exposition des Mines et du Pétrole de la CEDEAO (ECOMOF 2022), outre la participation d’une dizaine des ministres en charge du secteur dans les pays de la CEDEAO, la ministre Ousseini Hadizatou Yacouba note celle de leurs homologues de l’Algérie et de la Guinée Equatoriale. «Parmi les 25 pays participants, nous notons la présence hors Afrique des exposants de la Grande Bretagne, du Brésil, du Canada, de la France, de l’Espagne, etc.», a dit la ministre des Mines.

Pour Mme Ousseini Hadizatou Yacouba, les thèmes des travaux ont été variés, intéressants, allant de l’intégration des industries extractives dans les chaines de valeur régionales à l’atténuation des risques par rapport aux investissements, en passant par le contenu local, le renforcement de capacité du secteur privé, la prise en compte des questions de genre dans les industries extractives. La ministre des Mines a ainsi félicité tous les acteurs pour l’éclat de l’édition de Niamey.

Elle a enfin encouragé cette dynamique de se tenir la main pour faire en sorte que les industries extractives puissent être véritablement les porteurs de l’émergence des pays africains. 

 Ismaël Chékaré(onep)