Fin du Forum sur Médias et Migration : Des recommandations pertinentes en préludes à la Conférence régionale sur les Médias et la Migration, prévue en septembre prochain à Niamey

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Du 14 et 15 juin 2022, s’est tenu à  Niamey, le forum sur «Les médias et les voies de la migration au Niger». Organisé par le Ministère de la Communication chargé des Relations avec les Institutions en partenariat avec la Commission nationale pour l’UNESCO et l’ISESCO et le Bureau régional de l’UNESCO, ce forum a réuni une cinquantaine de participants notamment des professionnels des médias, des représentants des organisations de la société civile, des communautés migrantes et ceux des Agences du Système des Nations Unies. Aux termes de deux jours de travaux, les participants ont formulé des recommandations ainsi qu’un plan d’action sur la prise en charge de la thématique du forum.

Les recommandations ainsi formulées portent sur 4 (quatre) axes. Le 1er axe relatif au renforcement des capacités des médias et des journalistes. A ce sujet le forum recommande l’organisation des ateliers de formation intégrant la dimension genre et le journalisme d’investigation ; l’encouragement des médias à s’approprier les chartes déontologiques, guides et autres documents sur la couverture médiatique de la migration, le renforcement de la sécurité des journalistes dans le contexte du traitement de l’information sur les migrations, la prise en compte de la migration dans les curricula de formation des journalistes.

Le 2ème axe a trait à l’accès à l’information et la lutte contre la

désinformation. Le forum recommande entre autre autres l’adoption du décret d’application de la loi sur l’accès à l’information publique et aux documents administratifs ; la vulgarisation des textes sur la presse, la cybercriminalité, la charte d’éthique sur la couverture médiatique de la migration, l’encouragement de l’éducation aux médias dans les collèges et lycées et à l’endroit des jeunes utilisateurs des médias sociaux et l’organisation des campagnes d’information et de sensibilisation à l’endroit des migrants et des jeunes (potentiels candidats à la migration) sur les dangers inhérents à la désinformation et les risques de manipulation.

Le 3ème axe est relatif à la diversification de narratifs sur la migration. Sur ce point, il a été recommandé de développer un projet qui fournit des informations dans différentes langues sur la migration aux migrants et aux jeunes à l’image de Project migrant mis en œuvre par l’Allemagne dans certains pays africains et en Asie ; de valoriser les langues nationales dans le traitement de l’information sur la migration, notamment à travers l’implication des radios communautaires ; d’encourager les entreprises de presse à créer des desks sur la migration ; de privilégier les genres rédactionnels analytiques et démonstratifs, d’intégrer la dimension genre dans le traitement de l’information migratoire et les contenus éditoriaux en lien avec la migration.

Enfin, sur le 4ème axe, portant sur la gouvernance des médias et de la migration, le forum a recommandé l’organisation d’un forum de concertation de toutes les parties prenantes pour faire l’état des lieux des activités de formation des médias en lien avec la migration ; la prise en compte des médias dans la vulgarisation et la mise en œuvre de la politique nationale de la migration et l’institution des prix d’excellence pour des reportages de qualité sur la migration au Niger.

Dans son mot de clôture du forum, le Secrétaire général du Ministère de la Communication chargé des Relations avec les Institutions, M. Abdoulaye Coulibaly, a souligné la ‘‘pertinence des recommandations et ‘‘la richesse du Plan d’action’’ dégagé. «Ces conclusions rassurent déjà quant à la contribution du Niger, à la Conférence Régionale sur les Médias et la Migration, en Afrique de l’ouest et du centre, prévue en septembre prochain, à Niamey», s’est réjoui M. Coulibaly. Par rapport aux recommandations, il a rassuré que ‘‘le gouvernement ne ménagera aucun effort en vue de leur mise en œuvre, car elles prennent largement en compte les préoccupations exprimées à travers la Politique Nationale de la Migration et son Plan d’Action 2020-2035, qui vise à faire davantage de la migration un atout majeur pour le développement du Niger. Il a enfin estimé qu’au vu des résultats obtenus, les objectifs du Forum sont atteints.

Mahamadou Diallo(onep)