OCI-Sommet : Le 14ème Sommet ordinaire de l’OCI opte pour une nouvelle approche vers un avenir promoteur du monde musulman

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

La 14ème Session ordinaire du Sommet de l’Organisation de la
Coopération Islamique (OCI) s’est tenue au Palais de Safa à Makkah
Al-Mukarramah ou La Mecque, le vendredi 31 Mai 2019 correspondant au 26 Ramadan
1440H. Autour du thème : « Main dans la main vers l’avenir », cette
session a vu la présence de plusieurs Chefs d’Etat, souverains, dirigeants et
émirs des Etats membres de l’Organisation, la plus importante du monde après
l’ONU.

A l’issue de cette réunion, les dirigeants du monde musulman
ont, dans une déclaration dite de Makkah Al-Mukarramah, adopté un certain
nombre de principes et de démarches à même de leur permettre de faire face aux
nombreux défis qui se posent à leur espace commun. Ils ont notamment décidé de
soutenir l’Organisation afin de progresser dans une nouvelle approche vers un
avenir promoteur du monde musulman afin de remporter les défis liés à la
préservation de la sécurité et de la stabilité des Etats.

Dans cette déclaration lue à la presse par le Secrétaire
Général de l’OCI, Dr Yousef Bin Ahmed Bin Abdul Rahman Al-Othaimeen, les
dirigeants du monde musulman réunis à La Mecque ont également décidé d’œuvrer
au développement des potentialités des Etats islamiques et de leurs règlements
dans tous les domaines. Ils ont, en outre, souligné l’importance de la cause
palestinienne en tant que question centrale de la Oummah islamique, avant de
condamner le terrorisme, l’extrémisme et le fanatisme sous toutes leurs formes
et manifestations, dénonçant notamment les attaques terroristes ayant récemment
pris pour cibles le Royaume d’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis.

Après avoir rejeté le sectarisme et toute tentative
d’associer le terrorisme à une nationalité, à une civilisation ou à une
religion, le 14ème Sommet de l’OCI a condamné sans réserve toutes formes
d’intolérance et de discrimination fondées sur la religion, la couleur ou la
croyance. Ils ont plutôt appelé à plus de tolérance, de respect, de dialogue et
de coopération entre tous les peuples. Enfin, le Sommet de La Mecque a insisté
sur la responsabilité majeure qui incombe aux responsables des médias et des
réseaux sociaux dans la réalisation des finalités et objectifs islamiques, mais
aussi sur la nécessité pour l’OCI de prendre conscience des changements et des
développements qui interviennent à l’échelle internationale et qui lui
commandent de développer les programmes et démarches qu’elle adopte afin de
jouer son rôle sur tous les plans.

Lors d’une conférence de presse à la fin du Sommet, le
Ministre d’Etat aux Affaires Etrangères du Royaume d’Arabie Saoudite, Dr Adel
ben Ahmed al-Joubeir, s’est réjoui du fait qu’en dépit d’énormes et multiples
défis qui se posent au monde musulman, ce dernier dispose d’importantes
opportunités qu’il faut saisir pour mieux développer les Etats. Il a notamment
souligné l’importance des sujets abordés lors de cette session ordinaire de
l’OCI que son pays a voulu spéciale car intervenant au moment où l’Organisation
commémore le 50èmeanniversaire de sa création rendue possible après l’incendie
de la mosquée Al-Aqsa, toujours sous occupation et soumise à des attaques
systématiques.

Il faut par ailleurs noter que La Mecque a également abrité dans
la même semaine deux autres Sommets avant celui de l’OCI à savoir le Conseil de
Coopération du Golf et la Ligue Arabe.

Kailou Pantcho Maman, Envoyé Spécial de l’ANP

03/06/19