Ramadan 2022 : La Chargée d’Affaires par Intérim de l’ambassade des USA organise un Iftar à la résidence de l’ambassadeur

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La Chargée d’Affaires par Intérim de l’ambassade des USA au Niger, Mme Susan N’Garnim a organisé, le mardi 12 avril dernier, une rupture collective de jeûne ou ‘’iftar’’ à la résidence de l’ambassadeur à Niamey. Plusieurs convives composés de membres du gouvernement, de représentants des institutions et services de l’Etat, des membres du corps diplomatique, de la société civile et des confessions religieuses ont communié ensemble et prié pour la paix, la coexistence pacifique et la prospérité au Niger.

C’est au son de la lecture du saint coran diffusée et en présence du ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Hassoumi Massoudou, que la rupture collective du jeûne a commencé avec les traditionnelles dattes et le thé chaud. Les musulmans, parmi lesquels on a dénombré des citoyens américains en service au Niger, ont ensuite effectué la prière de Maghrib avant de diner avec les autres convives et d’engager des échanges conviviaux, au niveau de chaque table, sur des thèmes aussi variés que la gouvernance, la religion, la cohésion et aussi la diplomatie.

Quelques instants avant la rupture, la chargée d’Affaires de l’ambassade des Etats-Unis auprès du Niger a rappelé que la célébration des traditions locales, quelles qu’en soient les croyances personnelles, fait partie de la diplomatie américaine. Elle cite l’organisation en 1805, soit 30 ans seulement après l’indépendance des Etats-Unis, du premier Iftar à la Maison Blanche par le Président Thomas Jefferson à l’honneur de l’ambassadeur de Tunisie aux USA. «Nous sommes particulièrement honorés de célébrer avec nos partenaires avec qui nous travaillons ensemble chaque jour pour renforcer nos objectifs communs, y compris la sécurité, la bonne gouvernance et la prospérité au Niger», a déclaré Mme Susan N’Garnim.

La chargé d’Affaires a indiqué que le mois béni de Ramadan rappelle, à tous, les valeurs chères à l’islam telles que la solidarité et le respect de la vie, de la différence et de la diversité. Ces valeurs, a-t-elle précisé, sont aussi fondamentales pour le gouvernement des Etats-Unis et ses citoyens qui sont d’obédiences religieuses diverses. Elle a enfin saisi cette opportunité pour remercier «le gouvernement nigérien et les partenaires pour la collaboration basée sur des valeurs et objectifs communs».

 Souleymane Yahaya(onep)