Rétrospective 2019 : Une année riche en événements sportifs

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

 

Les installations sportives nationales ont été sollicitées au cours de l’année écoulée. Certaines fédérations sportives étaient très actives au regard de la présence de nos sportifs dans les compétitions et du volume de leurs activités. La qualification du Mena A’ pour le CHAN 2020, celles de Alfaga et de Amina Seyni pour les Jeux Olympiques, respectivement en Taekwondo et en athlétisme, ont été favorablement accueillies par les populations nigériennes.

Dans le domaine du football, l’un des événements qui ont marqué l’année 2019 est la qualification du Mena A’ au CHAN 2020 que le Cameroun abritera en avril prochain. Après les éditions du Soudan en 2011 et du Rwanda en 2016, le Niger participera pour la troisième fois à ce rendez-vous continental des joueurs locaux grâce à la perspicacité, et au pragmatisme de l’encadrement technique de l’équipe CHAN sous la houlette de Harouna Doula. Pour le Secrétaire général de la FENIFOOT M. Silimane Mohamed la qualification du Niger au CHAN relève de la vitalité de ses championnats nationaux qui prennent de plus en plus de la valeur.

Au plan institutionnel et organisationnel, la FENIFOOT a entrepris des réformes depuis quelques années pour développer le football nigérien à travers notamment les offensives menées par le président de ladite structure sur les plans national et international pour que le nom du Niger retentisse parmi les grandes nations du ballon rond mondial. En effet, en 2019 le Niger a gagné le pari de l’organisation de la 21e édition de la Coupe  d’Afrique Total des moins de 20 qui s’est tenue du 2 au 17 février à Niamey et à Maradi. Ce qui a permis au Niger, et à la FENIFOOT de capitaliser de nouvelles expériences en matière d’organisation des grands événements sportifs.  Les rencontres qui se sont déroulées dans la fraternité et le fair-play ont été saluées par les responsables de l’instance faitière du football continental. Le président de la CAF a, en effet,  effectué le déplacement de Niamey pour savourer cet instant solennel. La cérémonie d’ouverture a été rehaussée par la présence du Chef de l’Etat SE Issoufou Mahamadou.

Par ailleurs, il faut noter que le président de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT) le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou a été élu nouveau président de l’UFOA B au cours d’une Assemblée générale qui s’est tenue à Niamey.

En outre, malgré les contraintes ici et là, la FENIFOOT a tenu à animer ses principaux  championnats à la satisfaction des amateurs du ballon rond. En revanche, l’entame du Mena senior  dans les éliminatoires de la CAN 2021 a été catastrophique. D’abord battu par les Eléphants de la Côte d’Ivoire à Abidjan, le Mena s’est littéralement effondré à domicile face aux Bareas de Madagascar. Après ces échecs, la FENIFFOOT a annoncé avoir pris des mesures permettant d’endiguer le mal afin d’espérer une troisième qualification du Mena.

Pendant cette même année 2019, le club de l’AS/SONIDEP a remporté pour la 2e fois de son histoire, la prestigieuse coupe nationale en seulement cinq ans d’existence.   ‘’Les Pétroliers’’ ont affronté en finale l’USGN. Cette finale intervient à seulement une semaine du sacre des pétroliers à la super ligue 2018-2019. En effet, l’AS/SONIDEP a largement atteint son objectif en achevant la saison 2018-2019 avec deux trophées supplémentaires à son palmarès.

Malheureusement, les deux représentants du Niger aux échéances africaines, ont été éliminés dès la première phase. Les équipes nationales ont intérêt à redoubler d’efforts pour améliorer leur performance afin de prétendre réaliser un miracle continental à l’image de celui  fait par  l’AS/FAN en remportant la coupe de l’UFOA.

Concernant la lutte traditionnelle, soir roi au Niger, l’année 2019 a été marquée par la mise en place d’une nouvelle équipe à la tête de la FENILUTTES. C’est M. Oufana Moussa  qui a été élu  président par les délégués des différentes régions du pays. Il a, à cet effet, organisé sa toute première édition du Sabre national que la ville de Maradi a accueillie du 27 décembre 2019 au 5 Janvier 2020. La surprise de cette 41e édition du Sabre national, c’est le sacre du jeune lutteur de Tillabéry Ousman Hassane lors d’une finale purement technique face à un ancien champion, Tassiou Sani de Zinder. La région de Maradi dont l’Arène n’était pas prête pour abriter la rencontre annuelle du Sabre national, a aménagé le Stade Municipal pour que les compétitions puissent se dérouler. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a annoncé que l’arène des Jeux  Traditionnels  Kantou Ango de Maradi, financée à environ deux milliards de FCFA et dont le chantier est en cours, sera inaugurée en avril 2020 avec l’organisation de la Coupe du Président de la République.

Depuis le sacre d’Abdoul Razak Issoufou Alfga aux JO de Rio de Janeiro et à la coupe du monde où il a remporté la médaille en or, le Taekwondo continue de susciter l’engouement des jeunes, et se place parmi les disciplines sportives de combats les plus performantes au Niger. La bonne nouvelle pour les Nigériens a été donnée par le COSNI à travers son président Idé Issaka qui a annoncé la qualification d’Alfaga aux JO de Tokyo, ainsi que la qualification de Amina Seyni en athlétisme. Le COSNI est en train d’accompagner la FENITAEKWONDO en lui octroyant des bourses de formation, qui ont  permis à Maharana Amadou Tidjani, Ismaël Garba, et Tekiet Ben Youssouf d’améliorer leurs performances.

L’année 2019 a aussi été marquée par l’organisation de la 3e édition de la Coupe Alfaga. Les compétitions ont mis  aux prises 385 athlètes  issus  de 10 pays. 

Le Niger a aussi participé aux Jeux Africains de Rabat, avec 38 athlètes dans neuf disciplines sportives à savoir le Taekwondo, le Karaté, le Judo, le Tir à l’Arc, le Basket Ball 3X3, le Beach Volley, la Boxe,  l’Athlétisme et la  Natation.

La Fédération Nigérienne de Karaté présidée par Maître Souley Saminou a réussi à organiser du 20 au 22 novembre à Niamey, la toute première édition de la coupe du Président de la République. La rencontre a permis aux athlètes de jauger leur niveau de pratique de la discipline. Elle a aussi permis à la fédération d’apprécier le niveau technique des uns et des autres.

La FENIHAND conduite par Mme Bibata Moussa Hassane a été aussi active à travers diverses activités au-delà du traditionnel championnat national.

Quant à la Fédération Nigérienne de Volley Ball, sous la houlette de M. Issouf Badr, notre pays a amélioré sa position à l’échelle continentale en Beach Volley et en Volley de Salle.

Après avoir organisé le Championnat national, le président de la Fédération Nigérienne de Kung-Fu Wushu a  obtenu une vingtaine de bourses de formation de trois mois en Chine grâce à l’Ambassade de Chine au Niger. Les athlètes en formation ont participé au 10e championnat de Tai chi quan qui s’est déroulé du 15 au 20 septembre 2019 à Jiaozuo dans la province chinoise de Henan, et qui a regroupé plus de 50 pays, et 32 provinces de la République Populaire de Chine. Notre pays  qui a aligné 19 athlètes s’est  distingué en remportant 4 médailles d’or  en tai chi individuel, 7 médailles en argent, et 17 médailles en bronze. Par rapport à la rubrique groupe, le premier groupe a remporté une médaille en argent, tandis que les deux autres groupes ont remporté chacun une médaille en bronze. La FENIWUSHU vient d’être affiliée à la Fédération Africaine et la Fédération Internationale de Kung-Fu WUSHU. Enfin, il faut noter que certaines fédérations  ont brillé par leur absence sur l’échiquier sportif national et international.

Laouali Souleymane(onep)