Séance de travail à la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) : Contribuer à l’organisation d’élections inclusives et apaisées

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le président de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) Pr Khalid Ikhiri a présidé le jeudi 3 décembre dernier au siège de ladite institution, une séance de travail qui a regroupé, autour de lui, les membres du comité des sages et le représentant Fonds des Nations-Unies pour la Population (UNFPA), M. Ismaila MBengue.

Notons que ce comité des sages mis en place par la CNDH est soutenu par l’UNFPA. Il a entre autre rôle celui de participer à l’instauration de la culture du dialogue dans notre pays surtout en cette période électorale où la nécessité se pose avec acuité entre les différentes parties prenantes pour permettre l’organisation d’élections libres, transparentes, crédibles et acceptées de tous.

A l’issue de ces échanges, le représentant du Fonds des Nations-Unies pour la Population a, au nom du Système des Nations Unies au Niger en général, et l’UNFPA en particulier, rappelé que depuis 2019 son institution a commencé à travailler avec la CNDH, tout en se réjouissant des résultants obtenus grâce à ces discussions. M. Ismaila M Bengue a évoqué le succès enregistré par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) à travers l’enrôlement grâce à l’implication de ces acteurs. «Nous avons pu faire enrôler beaucoup de jeunes filles et garçons qui ont plus de 18 ans dans des zones extrêmement difficiles comme Tillabéri, Tahoua, Zinder, Agadez ou Maradi», a ajouté le Représentant de l’UNFPA. Au niveau des actes de naissance, il a précisé qu’aujourd’hui, des millions d’actes de naissance ont été établis grâce à ces actions de la CNDH avec l’appui de l’UNFPA dans le cadre du Projet Peace Building Fund.

Soulignant la nécessité de la mise en place du comité des sages, il a dit en substance que la réactivation dudit comité, «nous a permis de commencer ce dialogue politique dans le cadre des élections vraiment pacifiées», tout en saluant l’effort accompli jusqu’à là par les membres dudit comité qui ont entrepris des rencontres avec les acteurs politiques. Par ailleurs, M. Ismaila MBengue a déclaré que cette rencontre avec le comité des sages vise à encourager le comité et lui exprimer l’engagement du Système des Nations Unies au Niger à le soutenir. Il a dit que les actions du Comité des sage doivent se poursuivre au-delà de la capitale, c’est-à-dire en faisant en sorte qu’elles touchent les acteurs politiques et les populations des contrées éloignées.

Mamane Abdoulaye(onep)