Signature de l’Echange de Notes sur le PDES entre le Niger et le Japon : Le Japon appuie les efforts du gouvernement nigérien dans le domaine sécuritaire avec 1,5 milliard FCFA

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur p.i., M. Marou Amadou et l’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Japon au Niger avec résidence en Côte d’Ivoire, SE Kuramitsu Hideaki ont procédé, hier matin à Niamey, à la signature de l’Echange de Notes portant sur un appui du gouvernement japonais à celui du Niger relativement au Programme de Développement Economique et Social (PDES). D’une valeur de trois cent millions de Yens japonais, soit un milliard cinq cent millions (1.500.000.000) FCFA, ce don non remboursable est destiné à l’exécution du Programme de Développement Economique et Social (PDES).

Dans son intervention au cours de cette cérémonie, l’ambassadeur du Japon au Niger a indiqué que ce projet vise d’une part à améliorer les capacités opérationnelles du Niger dans le domaine de la sécurité et d’autre part à accroître la sécurité dans les zones intérieures sensibles par le renforcement des équipements mis à la disposition des autorités locales. «Le présent projet permettra précisément le renforcement des capacités de mobilité de la Police nationale, notamment par la fourniture des moyens roulants aux agents de police dans les zones cibles du projet», a déclaré M. Hideaki. Le diplomate japonais a ajouté que malgré certains progrès, le contexte sécuritaire actuel de la région, caractérisé par une menace terroriste toujours existante, demeure une entrave au développement et impose des actions intégrales afin de relever ces nombreux défis.

Le présent projet, indique M. Hideaki, s’inscrit dans cette optique en vue d’appuyer les efforts du Gouvernement du Niger dans le domaine de la sécurité. «Participant à l’Alliance Sahel comme pays observateur en juin 2019, le Japon a renforcé ses engagements à contribuer davantage à la paix et la stabilité dans la région du Sahel. Il a également participé officiellement à la Coalition pour le Sahel en décembre 2020», a-t-il rappelé. M. Kuramitsu Hideaki, a aussi rappelé que le Japon a organisé la Conférence spéciale consacrée à ce sujet en marge de la 7ème Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7), qui a eu lieu en août 2019, où il a lancé une initiative baptisée NAPSA (Nouvelle Approche pour la Paix et la Stabilité en Afrique. Le diplomate a déclaré que le Japon soutiendra les initiatives de l’Afrique en faveur de la paix et la stabilité.

«La position géopolitique du Niger, étant au centre de la région du Sahel, nécessite un renforcement des capacités de l’Etat à lutter contre le terrorisme, facteur essentiel pour parvenir à la paix et la stabilité de la région», a noté le diplomate japonais. C’est dans cette logique, estime-t-il, que le japon a décidé d’octroyer ce don comme illustration concrète du renforcement de la coopération vis-à-vis du Niger. Le Japon entend continuer davantage la coopération dans le domaine. S.E Kuramitsu Hideaki a salué la bonne tenue du premier tour des élections présidentielles du 27 décembre et souhaité que le 2ème tour prévu le 21 février, se déroule aussi de façon transparente et équitable. «Je tiens à réaffirmer l’engagement du Gouvernement du Japon à apporter son soutien afin de poursuivre les efforts du Gouvernement du Niger pour surmonter les différents défis et assurer la paix et la stabilité dans la région du Sahel», a dit M. Hideaki.

Pour sa part, le ministre en charge des Affaires étrangères p.i. Marou Amadou a indiqué que ce don vise à accompagner les efforts du gouvernement, à travers l’acquisition de moyens logistiques pour renforcer les capacités opérationnelles des Forces de Sécurité Intérieure engagées dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière organisée. M. Marou Amadou a rappelé que l’expansion des groupes terroristes dans la sous-région, notamment, dans certains pays limitrophes de notre pays ,a été favorisée par la déliquescence de l’Etat libyen en 2011. Selon lui, l’étendue et la position géographique du Niger le place au cœur des foyers de tensions et de trafics internationaux de tous genres qui sont en soi un facteur d’instabilité. «En plus de cette situation, la porosité des frontières nationales exposent le Niger à des attaques terroristes sur plusieurs fronts avec des dommages considérables, comme en témoignent l’attaque du village de Toumour et celles des villages de Tchombagou et de Zaroumadarey, avec les tristes bilans qu’on connait», a-t-il rappelé.

C’est dire combien ce don vient, selon le ministre Marou Amadou, opportunément renforcer les efforts du Gouvernement du Niger dans la mise en œuvre du Programme de la Renaissance, à travers sa stratégie pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, inscrite dans le PDES 2017-2021. Le ministre en charge des Affaires étrangères a ensuite loué la coopération Nigéro-japonaise, qui couvre, selon lui, l’essentiel des secteurs vitaux pour le pays et sa population. M. Marou Amadou a aussi cité les récentes et importantes réalisations faites par le Japon dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des populations nigériennes. Il s’agit de don de 500 millions FCFA, destinés à la lutte contre les maladies infectieuses, à l’amélioration du système sanitaire et médical et à la fourniture d’équipements médicaux nécessaires pour faire face à la pandémie de la Covid-19. Il y a aussi le don de 2 milliards FCFA destinés à l’acquisition de riz afin d’améliorer la balance de paiement du Niger, affecté par l’importation du riz et de combler le déficit alimentaire.

Mahamadou Diallo(onep)