Sport : Des actions prometteuses pour le rayonnement du Sport au Niger

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

Les activités sportives de manière générale sont placées au centre du programme de renaissance acte 3 du Président de la République en vue de faire de ce domaine un secteur pourvoyeur d’emploi et un véritable levier de l’économie nationale. A cet effet, les autorités de la 7ème République entendent apporter des

réformes tant institutionnelles que politique pour que le sport puisse être perçu comme une entreprise.

Lors de sa première rencontre avec les responsables des fédérations sportives, le ministre de la Jeunesse et du Sport a présenté à l’assistance l’ambition que nourrissent les autorités du pays vis-à-vis du domaine sportif. Le ministre a, dans son intervention relevé le manque de vitalité et de pragmatisme des fédérations sportives nationales  qui étaient incapables d’organiser des championnats. On note aussi que les résultats des sportifs nigériens  sont peu reluisants sur l’échiquier international. Le gouvernement conduit par SE Ouhoumoudou s’est engagé dans une dynamique visant non seulement à encourager, mais aussi à soutenir la pratique du sport. Face aux contraintes relevées, le ministre de la Jeunesse et du Sport a confié que le Programme de Renaissance acte III de SE Mohamed Bazoum a décidé  d’accroitre au bénéfice de l’ensemble  de la population  sans exclusive les pratiques  physiques et sportives, tout particulièrement  dans le cadre  des clubs  en renforçant  la dimension éducative et le rôle du sport en matière d’insertion et de cohésion sociale. Selon lui, l’action gouvernementale  conduite par le Chef du gouvernement SE Ouhoumoudou Mahamadou  consistera à

encourager et à soutenir la pratique du sport en relevant les défis majeurs à savoir la finalisation du processus d’élaboration de la Politique Nationale de Sport ; l’élargissement des sources de

financement du fonds national pour le développement du sport ( FNDS) avec la parafiscalité ; la création et l’équipement  des centres nationaux de détection et de formation des jeunes talents ; la signature des conventions d’objectifs. Pour  la période  qui précède l’adoption du document  de Politique Nationale de Sport en vue de relever les défis majeurs évoqués, le Ministère de la Jeunesse et des Sports sur la base du programme de Renaissance acte III, a décidé de mettre en place une initiative intermédiaire 2021-2022 dont l’objectif  général est de « faire du sport  au Niger  un facteur  de création de richesse, d’amélioration  de bien-être des populations et la promotion du Niger au Plan international ». En effet, M. Sekou Doro Adamou  a annoncé que la mise en œuvre de cette initiative s’articulera autour  de 9 axes stratégiques. Il a, à cet effet appelé les fédérations  sportives à s’appuyer  sur les axes stratégiques de cette initiative pour élaborer et transmettre  au Ministère dans les brefs délais leur programme d’activité pour l’année 2022.

Les fédérations sportives savent aujourd’hui avoir un appui inestimable notamment le soutien du Chef de l’Etat qui s’est personnellement engagé pour le rayonnement du Sport au Niger. La participation du Président de la République à la finale de la Coupe Nationale au Stade Général Seyni Kountché est assez édifiante du fait qu’il a fallu attendre 22ans pour qu’un Chef d’Etat puisse assister  à la grande finale  de la Coupe nationale. Un autre point important ayant illuminé  la première année du quinquennat de SE Mohamed Bazoum, c’est surtout sa présence à l’Arène de Niamey  lors de la finale du sport roi au Niger. Ils sont rares les Chefs d’Etat en exercice ayant consacré leur temps aux Arènes en vue d’encourager les acteurs de la lutte traditionnelle au Niger. La participation du Président de la République aux grandes messes sportives est véritablement perçue comme un signe de renaissance dans le domaine sportif. Ce qui peut non seulement motiver les sportifs, mais aussi les fédérations sportives à peaufiner des actions permettant d’enregistrer des résultats escomptés tant au plan national qu’international. La jeunesse nigérienne se souvient encore du  Gala de la République à l’occasion duquel le Chef de l’Etat leur a permis de rencontrer les stars ayant marqué le football africain. Ce fut non seulement une opportunité pour les jeunes d’apprécier les qualités technico tactiques des figures emblématiques du football africain, mais également un cadre de distraction et d’épanouissement. A cette mémorable occasion, le  stade Général Seyni Kountché était  plein à craquer.

Par Laouali Souleymane(onep)