Visite du ministre délégué à la Sécurité Publique à Tahoua : Rencontre d’échanges sur la situation sécuritaire dans la région

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

En visite dans la région de Tahoua, le ministre délégué auprès du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, chargé de la Sécurité Publique, M. Alkache Alhada, a présidé, le mardi 18 février 2020 au Conseil de ville de Tahoua, une rencontre d’échanges avec l’ensemble des couches socio-professionnelles de la région sur la paix, la sécurité, la coexistence pacifique et le dialogue inter-religieux dans la région de Tahoua.

Cette rencontre a regroupé l’ensemble des autorités administratives, coutumières et religieuses, les couches socioprofessionnelles, les responsables des Forces de défenses et de sécurité. Une Rencontre couplé au lancement de la caravane de la paix pour une campagne de sensibilisation sur les questions de paix et de sécurité dans la région. Le ministre délégué à la Sécurité publique a, sur instruction du Président de la République SE. Issoufou Mahamadou, mis à profit cette occasion pour porter un message de paix, d’unité et de solidarité. Cette rencontre se veut également une véritable tribune pour la recherche de solution à la crise sécuritaire qui prévaut dans la partie nord de la région de Tahoua, notamment dans les départements de Tillia et de Tassara.

Dans son discours, le Gouverneur de la région de Tahoua, M. Moussa Abdourahmane, a relevé quelques préoccupations sécuritaires. «L’immensité du territoire, la porosité des frontières, les faibles moyens de l’Etat, tels sont entre autres les préoccupations auxquelles nous devons tous préconiser ici des pistes de solutions pour une meilleure gestion intégrée de la situation sécuritaire dans notre pays» a- t- il dit.

Pour sa part, le ministre délégué M. Alkache Alhada, porteur du message du Président de la République, a dit que la contribution de tous les acteurs réunis vont apporter peut également prendre une autre forme celle de «l’islam». «L’islam qui est par définition religion de paix, n’autorise pas de tuer des gens qui sont en train de prier dans une mosquée. Il est donc possible aussi d’expliquer ce qu’est l’islam réel. Ce n’est surtout pas l’extrémisme. En un mot l’islam est une religion de paix», a déclaré le ministre délégué. M. Alkache Alhada a aussi demandé d’éviter la stigmatisation. Voilà en résumé l’objet de cette mission que le Président de la République nous a confié. Il m’a chargé de lancer ce mardi 18 février 2020 dans toute la région de Tahoua des caravanes de la paix qui vont se rendre dans toutes les communes pour expliquer les menaces qui pèsent  sur la région, sur nos communautés, sur notre cohésion, parce que notre pays est différent des autres pays, cela s’explique par le brassage des cultures, les mariages entre toutes les ethnies, le cousinage etc.» a-t-il déclaré avant de rappeler le message du Président Issoufou Mahamadou qui appelle tous les fils de ce pays à une cohésion sociale pour que la paix reste et demeure dans notre pays.

Conformément l’objectif de cette rencontre qui se veut une véritable tribune ouverte, la parole a été donnée aux participants pour des propositions et des suggestions allant le sens de la recherche de solutions à la crise sécuritaire. Au terme des différentes interventions et échanges fructueux, le ministre délégué à la Sécurité Publique a présenté une synthèse concluante et pleine s’espoir quant à l’issue de la situation sécuritaire qui sévit dans la région de Tahoua. «J’ai noté la disponibilité des intervenants à s’engager dans le combat contre le terrorisme. L’ensemble des intervenants toutes communautés confondues se sont engagés à mener ce combat de façon collective contre le terrorisme, chacun dans sa sphère de compétence et de disponibilité. C’est avec une grande satisfaction que nous clôturons cette rencontre qui va se poursuivre à travers les caravanes de paix» a conclu le ministre Selon le ministre M. Alkache Alhada.

 

Abdou Abdourahmane ONEP Tahoua