Fin de la visite de travail et d’amitié du Président de la République à Alger (Algérie) : Le Président Mohamed Bazoum a regagné Niamey, hier

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

Au terme de la visite de travail qu’il a éffectuée du 12 au 14 juillet 2021 à Alger, en Algérie, sur invitation du Président Abdelmadjid Tebboune, le Président de la République, Chef de l’Etat SEM. Mohamed Bazoum a regagné Niamey, hier.

Il faut rappeler qu’au cours de la journée de mardi, le Président Mohamed Bazoum a eu un entretien en tête-à-tête avec son homologue algérien qui l’a reçu en son Palais. A cette occasion, les deux Chefs d’Etat ont animé un point de presse conjoint au cours duquel le Président algérien, SEM. Abdelmadjid Tebboune, a précisé que les entretiens préliminaires entre les deux parties faisaient ressortir une « totale convergence » des deux pays sur l’ensemble des points évoqués par la partie nigérienne en faveur du « renforcement de la coopération dans tous les domaines, notamment l’hydraulique, le pétrole et les échanges commerciaux ». A ce titre, les deux pays ont convenu de la réouverture de la frontière pour la relance des échanges commerciaux entre nos deux pays.

«Nous avons fait un point de notre coopération, et nous avons, le Président Tebboune et moi, dégagé les points d’intérêt sur lesquels nous avons eu un échange très fructueux, que ce soit dans le domaine de la sécurité que dans le domaine des questions à caractères économique et social. J’ai fait part des grands projets que nous avons engagés dans la région de Diffa qui consiste à ramener dans leurs villages respectifs les populations déplacées, certaines depuis 2015, du fait de l’insécurité. C’est une opération qui concerne plus de 100.000 personnes et pour laquelle nous avons besoin de deux types d’assistance d’urgence humanitaire et une assistance en vue du relèvement de l’économie au profit de ces populations vivant dans cette zone située à l’extrême Est du Niger. J’ai aussi émis le vœu de voir la levée définitive de la fermeture de la frontière pour que le flux des échanges soit tout à fait naturel entre nos deux pays», a souligné le Président Mohamed Bazoum.

 Assane Soumana(onep)