Lutte contre la pandémie de Covid19 : La Fondation Mo Ibrahim appelle à des actions urgentes pour renforcer l’accès aux vaccins en Afrique

Société
Spread the love

Sharing is caring!

«L’Afrique est l’un des continents les plus vulnérables du monde. Alors que le continent abrite 17% de la population mondiale, il n’a reçu que 0,5% des doses de vaccins distribuées, selon les dernières données», a déploré la Fondation Mo Ibrahim à travers une déclaration publiée le 6 avril.

Pour la Fondation Mo Ibrahim l’accès aux vaccins en Afrique relève d’une question de sécurité mondiale. D’où l’appel lancé pour une série d’actions urgentes visant à renforcer l’accès aux vaccins en Afrique par cette fondation créée en 2006 et qui concentre ses activités sur le rôle essentiel du leadership politique et de la gouvernance publique sur le continent. «L’Afrique est l’un des continents les plus vulnérables. La garantie d’un accès égal et équitable aux vaccins est un enjeu de sécurité mondiale, et une question d’intérêt commun. Nous savons tous que si le virus n’est pas efficacement éliminé partout, il continuera à se propager et à muter», fait remarquer la déclaration de la Fondation Mo Ibrahim.

Co-signée par les membres du conseil d’administration de la Fondation, ceux du comité du prix Ibrahim et les lauréats du prix Ibrahim, la déclaration appelle à des engagements immédiats et concertés pour faire avancer l’équité vaccinale. Cela implique notamment l’allocation de ressources financières supplémentaires pour les pays qui en ont le plus besoin et le renforcement des capacités locales de production de doses de vaccins.

Un rapport de la Fondation sur «l’Afrique et la COVID-19 : un an après» est attendu prochainement et sera sur la table lors du Forum Ibrahim 2021 pendant le Ibrahim Governance Weekend, qui se tiendra virtuellement du 3 au 5 juin 2021.

Souley Moutari(onep)