22ème édition de la foire internationale de l’agriculture et des ressources naturelles de Dakar– FIARA (Sénégal) : Le ministre Tidjani Idrissa Abdoul Kadri prend part à la cérémonie d’ouverture de la ferme de la Téranga

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Sur invitation de son collègue de l’Élevage et des productions animales du Sénégal, le ministre de l’Elevage, Porte-parole du gouvernement à la tête d’une forte délégation a assisté à, l’ouverture officielle de la 22ème édition de la foire internationale de l’agriculture et des ressources naturelles de Dakar– FIARA du 31 Mai au 03 Juin 2022. La foire a pour objectif de promouvoir le développement et la modernisation du secteur agricole. Le ministre Tidjani Idrissa Abdoul Kadri a mis à profit son séjour pour initier des visites et s’entretenir avec des producteurs pastoraux.

Journée faste pour le monde rural ! l’ouverture officielle du FIARA – heureuse coïncidence ou hasard du calendrier intervient en pleine célébration de la journée mondiale du lait. Les activités de cette 21ème édition de la journée mondiale de lait placée sous le thème «Stratégies pour améliorer la compétitivité de la filière lait local», ont débuté par des séances de distribution de kits alimentaires essentiellement laitiers dans des établissements scolaires notamment la Case des tous petits et l’institut El hadj Omar Tall pour l’enseignement islamique et technique de Dakar.

En marge de cette commémoration, le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural du Sénégal, Pr Moussa Baldé, le ministre de l’Élevage et des productions animales Aly Saleh Diop et leur hôte du Niger ont officiellement lancé la 22ème FIARA Centre international du commerce extérieur du Sénégal (CICES). A cette occasion, le ministre sénégalais de l’Elevage et des productions animales Aly Saleh Diop a, face aux producteurs, transformateurs et éleveurs, rappelé que le Sénégal produit 270 millions de litres de lait alors que les besoins sont estimés à 700 millions de litres. D’où l’urgence à valoriser la production laitière et les unités de transformation.

Après la cérémonie de lancement, les officiels ont eu droit à une visite guidée des stands des transformatrices locales et des producteurs ouest africains. Au terme de cette visite guidée, les trois ministres ont signé en présence des principaux responsables des structures faitières de l’agriculture et de l’élevage le livre d’or du FIARA.

Au cours de la conférence de presse conjointe qu’ils ont animée par la suite, les trois personnalités sont revenues sur l’importance de tels genres de manifestations d’intégration sous régionale et exploré les voies et moyens d’asseoir la souveraineté alimentaire dans nos états. Pour ce faire a souligné le ministre nigérien de l’Elevage, il est impératif pour nos Etats de s’investir dans la haute production et la commercialisation et d’améliorer également le cadre législatif et le partenariat. Quant à M. Diop, il a profité de cette occasion pour mettre l’accent sur l’insuffisance de la production de lait au Sénégal, estimée à 270 millions de litres par an, alors qu’il a besoin de 700 millions de litres pour couvrir ses besoins en lait.

La Ferme de la Téranga, une expérience

Profitant de son séjour au Sénégal, le ministre de l’Élevage, Porte-parole du gouvernement a visité, dans la matinée du 1er juin, les fermes de la Téranga, situées à 51 km de Saint -Louis (à quelques encablures de la frontière mauritanienne) et gérées par un investisseur sénégalais M. Gora Seck et ses associés Global commodities. La particularité de cette exploitation agricole de plus de 350 hectares, est qu’elle produit une variété de plante appelée Alfalfa ou Luzerne, un aliment très nutritif pour le bétail. «Je suis impressionné par ce que je viens de voir et je dois rappeler que ce déplacement s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de la renaissance du Président Mohamed Bazoum ; un programme qui s’inscrit dans une dynamique de modernisation de notre élevage» a confié le ministre Tidjani Idrissa Abdoulkadri face à la presse. Le ministre de l’Élevage a ensuite rappelé que le Niger fait face à un déficit fourrager quasi récurrent. D’où l’intérêt de voir cette expérience des fermes de la Teranga et prospecter les possibilités de partenariat.

M. Tidjani Idrissa Abdoul kadri a par la suite visité la bergerie Galoya de l’éleveur El hadj Omar Kane, président de l’alliance pour le développement et l’amélioration des races. Ce producteur a expérimenté un bélier de race ‘’Ladoum’’ qui a des spécificités zootechniques et génétiques hors normes (un bélier reproducteur a récemment été vendu à 35 millions CFA!).

Il faut aussi relever qu’une autre équipe conduite par le Secrétaire général adjoint du ministère de l’Elevage a entrepris un voyage d’études sur l’évolution des différentes stratégies et actions d’appui à la filière lait au Sénégal. Les délégations ont eu des séances de travail avec M. Mamoudou Bâ, président de l’Association nationale pour l’intensification de la production laitière-ANIPL, avec Ousmane Ndiaye, président du comité ad hoc pour la mise en place de l’interprofession lait du Sénégal, avec les cadres centraux du Ministère de l’élevage et avec M. Nadjirou Sall, président du Conseil national de concertation et de coopération des ruraux.

Toutes ces initiatives participent à l’augmentation des systèmes de productions animales conformément au cahier de charge dévolu au ministère de l’élevage.

Amadou Issoufou/CCCG/ME