2ème réunion entre le Gouvernement et les Partenaires : L’impact de la Covid-19 et les multiples défis à relever, au menu

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Le Premier Ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini, a présidé, dans l’après-midi d’hier 7 juillet, une visioconférence ayant regroupé des membres du Gouvernement et des Partenaires Techniques et Financiers du Niger. Cette  2ème  réunion s’est penchée sur quatre axes essentiels à savoir la santé, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la protection sociale et les services sociaux et l’impact socio-économique de la pandémie de la Covid 19 et le développement. La rencontre qui a regroupé l’ensemble des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) du Niger et plusieurs membres du Gouvernement, a permis de passer en revue les actions menées au Niger dans un contexte très particulier celui de la Pandémie COVID-19.

 

Réagissant devant la presse à sa sortie de la réunion, le ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara a indiqué que dans le cadre de la gestion générale de la Covid-19, des structures stratégiques et techniques ont été mises en place. « Ces structures se rencontrent de façon régulière », a-t-il ajouté.

Le ministre Illiassou Maïnassara a rappelé que ces principales structures sont : le CIO, dirigé par le Président de la République, Chef de l’Etat ; le Comité Interministériel, présidé par le Premier ministre, Chef du gouvernement. « Il y a aussi d’autres structures de rattachement, dont la plateforme gouvernement-Partenaires techniques et financiers, qui tient une réunion chaque mois, regroupant tout le Système des Nations-Unies, ainsi que tous les partenaires techniques et financiers et tous les diplomates. Cette réunion se tient par vidéo-conférence. Il y a également d’autres ministères, qui y prennent part, en fonction du sujet à l’ordre du jour », a-t-il précisé.

Selon le ministre, la présente réunion est la deuxième du genre. « Elle nous a permis d’examiner tout ce qui a été fait antérieurement mais aussi de relever tous les défis qui restent en suspens dans le cadre, non seulement du financement du plan d’urgence de riposte mais en plus, celui de mise en œuvre de tout ce qui est aspect socio-économique », a déclaré le ministre de la Santé Publique. « Le constat d’aujourd’hui est que pratiquement beaucoup d’activités prévues ont effectivement été réalisées. Cependant, des défis restent encore, concernant notamment le financement global de ce plan de riposte», a-t-il ajouté.

Comme l’a indiqué le ministre Illiassou, les partenaires ont été rappelés par rapport aux engagements qu’ils ont pris. La plupart de ces partenaires se sont prononcés aujourd’hui et certains financements sont en cours, d’autres sont déjà effectifs. Le premier ministre, Chef du gouvernement, a tenu à remercier tous ces partenaires qui ont accompagné  le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19. « Les résultats sont aujourd’hui satisfaisants. Puisque l’évolution est pratiquement favorable. Le R0, qui est le coefficient de transmissibilité, est toujours à 0,239. C’est quand il arrive à 1 que le  risque est réel. En dépit du fait que ce coefficient soit à 0,239, le risque est toujours là et que le virus est toujours en circulation, les mesures barrières sont maintenues, celles de lavage des mains aussi sont maintenues, ainsi que d’autres mesures de distanciation. J’avoue qu’au niveau du Ministère de la Santé publique, c’est un sentiment de satisfaction qui nous anime. Surtout du fait de cette mobilisation que le premier ministre a imprimée, autour de la lutte contre ce fléau et cela sous l’impulsion du Président de la République, Chef de l’Etat », s’est-il réjoui. Selon Dr Illiassou Maïnassara, le Niger a ainsi pris d’importantes mesures au nombre de 39. Ce qui a permis d’améliorer cette situation.

 

Mahamadou  Diallo(onep)