4ème Réunion du Forum des Autorités en Charge de la Sécurité et de la Sureté Nucléaire (FASSN) des Pays du G5 Sahel et du Sénégal : Plusieurs points inscrits à l’ordre du jour dont l’adoption des modalités de mise en œuvre du plan d’actions du Forum

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le directeur de cabinet adjoint du Président de la République, M. Djibo Takoubakoye Daouda a présidé, hier mati, à Niamey, la cérémonie d’ouverture de la 4ème Réunion du Forum des Autorités en Charge de la Sécurité et de la Sureté Nucléaire des Pays du G5 Sahel et du Sénégal. Cette réunion de 3 jours permettra aux participants d’échanger, sur entre autres points, les modalités de mise en œuvre du plan d’actions.

Le directeur de cabinet adjoint du Président de la République, M. Djibo Takoubakoye Daouda a rappelé le contexte ayant favorisé la création de ce Forum qui regroupe les pays membres du G5 Sahel et le Sénégal. « Il est connu de tous que le contexte sécuritaire actuel, aux plan international et sous régional, est caractérisé par le terrorisme et la criminalité transnationale organisée. Cette situation impose aux Etats de renforcer, diversifier et mutualiser les moyens de lutte. Elle impose aussi un renforcement de la coopération internationale et sous régionale. Le FASSN-G5 Sahel+Sénégal est ainsi créé depuis juillet 2018 à Nouakchott pour non seulement prendre en compte le volet sécurité nucléaire dans le dispositif sécuritaire sous régional, mais aussi faciliter la coopération et la mutualisation des ressources dans ce domaine », a-t-il déclaré. Le FASSN a-t-il ajouté, constitue un cadre permettant de rendre plus efficace l’assistance de la communauté internationale, à travers l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) et celle des pays qui accompagnent le G5 Sahel dans la lutte contre la menace terroriste.

« Un mémorandum d’entente a d’ores et déjà été signé entre l’AIEA et le FASSN le 18 février 2021 avec entre autres objectifs le renforcement de l’avantage d’une approche régionale pour la sécurité nucléaire », a souligné M. Djibo Takoubakoye Daouda.

Ce dernier a décliné aussi les points Inscrits à l’ordre du jour de cette quatrième réunion dont  des échanges sur les modalités de mise en œuvre du plan d’actions du forum, adopté lors de la précédente réunion tenue à Dakar en Novembre 2020. La présente rencontre permettra aux participants également de discuter de cette mise en œuvre avec les partenaires  qui accompagnent le FASSN à savoir, l’AIEA, les Etats Unis d’Amérique et la France, a-t-il précisé.

M. Djibo Takoubakoye Daouda a salué les différents partenaires, mais également les pays du G5 Sahel et le Sénégal pour l’ensemble des efforts qui sont faits pour accompagner le fonctionnement du FASSN. Il a rassuré les participants du soutien et de l’accompagnement du gouvernement du Niger aux activités du FASSN G5 Sahel et le Sénégal.

Intervenant en ligne depuis le siège de l’AIEA, M. Scott Puvis, chef de la section de l’AIEA chargé de la gestion des informations, a pour sa part, encouragé les pays membres du FASSN pour les efforts qu’ils ne cessent de fournir. Il a aussi salué l’engagement et la disponibilité de tous les acteurs dans ce processus.

Le Président du FASSN, M. Ishag Moussa Mohamed s’est réjoui quant à lui de constater qu’en seulement 4 années de création le FASSN continue de porter cette dynamique de coopération chère aux dirigeants des pays membres. « La création de notre Forum a coïncidé avec la survenue de la pandémie de la COVID 19 qui a impacté nos activités, malgré celle-ci, nous avons continué à organiser nos réunions en présentiel et à maintenir les discussions avec nos partenaires », a-t-il dit.  Aussi, il a souligné la signature avec l’AIEA d’un important accord de partenariat et salué la qualité de la coopération entre les différentes institutions respectives, avec l’accompagnement des autres partenaires dont le Département de l’Energie des Etats Unis d’Amérique qui est le premier partenaire du forum.

 Ali Maman(onep)