6ème journée du Sabre National à Maradi : La première phase prend fin aujourd’hui

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

 

La sixième et avant dernière journée de cette première phase de la 41ème édition du Sabre National a opposé hier dans la matinée Dosso à Tahoua, et Agadez à Zinder. Dans l’après midi, les lutteurs de Maradi ont croisé le fer avec ceux de Niamey, et les gladiateurs de Tillabéri ont affronté ceux de l’écurie du Manga. Contrairement à ce qu’on pouvait attendre, il n’y a eu aucun suspens au cours de la première rencontre qui opposait Dosso à Tahoua. Même le combat « phare »  Souley Rabagardama contre Kadri Abdou alias Issaka Issaka n’a convaincu personne en raison de la grossière simulation dont se sont rendus coupables  les deux lutteurs. Il est évident que le lutteur dossolais connu pour sa hargne au combat s’est laissé terrasser par Souley Rabagardama de Tahoua.  Cela n’a d’ailleurs pas échappé au Comité ad hoc qui s’en était saisi en rendant un verdict qui sanctionne le champion sortant d’une suspension de la compétition. Cette sanction a été étendue aux adversaires d’Ali Seyni et de Soumaila Abdou de Dosso eux aussi pour simulation de combat. Mais comme il n’y a aucun suivi dans l’application stricte de ces sanctions, les combats truqués ont encore de beaux jours devant eux. C’est Dosso qui remporte la rencontre par 6 victoires contre 3 pour Tahoua et 1 combat nul. La seconde rencontre Agadez-Zinder a été insipide, avec à la clé une simulation du combat Tassiou Sani-Souleymane Halidou. Ce dernier a d’ailleurs été frappé de suspension par le jury. Au finish, Agadez bat Zinder par 5 victoires contre 3 et 1 nul.

Mercredi dernier dans le cadre de la 5ème journée, deux rencontres ont été disputées dans l’après midi. Il s’agit des oppositions Tillabéri-Agadez et Niamey-Dosso. La première rencontre n’a pas connu beaucoup de soubresauts car les deux invaincus des deux camps que sont Ousman Hassan de Tillabéri et Rabiou Abdou Kankoura d’Agadez ont rapidement maîtrisé leurs adversaires du jour en les envoyant au sol sans coup férir. Les autres lutteurs des deux écuries ont rivalisé d’ardeur pour la suite des débats, et Agadez s’en est sorti avec 5 victoires contre 4 pour Tillabéri sur les 9 combats (en raison de la suspension d’un lutteur de Tillabéri pour combat truqué). La rencontre de la deuxième heure, Niamey-Dosso a été plus caustique avec des duels à couper le souffle de tout spectateur. Parmi ces duels, ceux ayant opposé Adamou Abdou de Niamey à Soumaila Abdou de Dosso et Yacouba Adamou de Niamey à Kadri Abdou alias Issaka Issaka de Dosso. Dans le  premier duel, la force, le courage et la ténacité de Soumaila Abdou lui ont permis de battre le taureau de Niamey à seulement 2 secondes de la fin du temps réglementaire. Car dans sa farouche volonté de faire mordre la poussière à son adversaire, Adamou Abdou a baissé la garde et Soumaila a profité de l’occasion qui lui est offerte pour le déséquilibrer.  Le second duel a déchainé beaucoup de passion dans l’antre du stade régional de Maradi. Et pour cause ; c’était une finale avant la lettre à laquelle le public sportif avait eu droit avec les plus fortes sensations que ce duel a créé non seulement dans les deux camps, mais bien au-delà de la ville de Maradi, notamment à Niamey et à Dosso. Yacouba Adamou et Issaka Issaka ont gratifié le public d’un spectacle à la hauteur de leur rang d’anciens champions nationaux. Ils se sont systématiquement neutralisés pendant les 10 minutes de combat qui leur ont été consacrées. Yacouba a réussi à bloquer toutes les offensives de Kadri Abdou, fuyant par moment la confrontation avec un adversaire au physique monumental. Et quand l’arbitre siffla la fin du combat, Yacouba et les siens exultaient pour leur prouesse pendant que les dossolais étaient atterrés de la fin de course de leur champion. Dans les autres combats qui ont suivi, les deux invaincus restants de Niamey, Sabo Abdoulaye et Tassiou Ibrahim ont conservé leur invincibilité devant Habibou Moussa et Abdou Saadou de Dosso. Il en est de même pour Ali Seyni et Issiakou Moussa de Dosso, qui ont terrassé leurs adversaires de Niamey, Chaibou Adamou et Illiassou Abdou. Mais cette journée a été fatale pour Moussa Oumarou de Dosso, invaincu pendant les quatre premières journées, obligé de courber l’échine devant Abdoulaye Dan Malam de Niamey. Finalement, Dosso remporta la partie sur le score de 5 victoires contre 4 pour Niamey et 1 combat nul. A l’issue de cette rencontre, trois invaincus restent encore en lice pour Dosso : Soumaila Abdou, Ali Seyni et Issiakou Moussa. Niamey a pu maintenir en course Tassiou Ibrahim et Sabo Abdoulaye. Le programme prévoit pour la 7ème et dernière journée de la première phase, qui se disputera aujourd’hui, les oppositions matinales Maradi-Tillabéri et Diffa-Niamey ; et dans l’après midi Agadez-Tahoua et Zinder-Dosso.

Liste des invaincus

Agadez 1 : Rabiou Abdou Kankoura

Diffa 0:

Dosso 3: Ali Seyni, Soumaila Abdou, Issiakou Moussa

Maradi  1 : Aibo Hassan

Niamey 2 : Sabo Abdoulaye et Tassiou Ibrahim

Tahoua 1 : Souley Rabagardama

Tillabéri 1 : Ousman Hassan

Zinder 1 : Tassiou Sani

 

 Oumarou Moussa Envoyé Spécial(onep)