70ème anniversaire de la République Populaire de Chine : Regard sur les activités socio-économiques à Beijing

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

La République Populaire de Chine a commémoré le 1er Octobre dernier le 70e anniversaire de sa fondation. A cette occasion, une série d’activités ont été organisées par le gouvernement chinois pour célébrer les succès enregistrés par le pays dans divers secteurs du développement, à savoir l’éducation, la santé, la formation, l’environnement, le commerce, etc. Notons qu’une trentaine de journalistes du Centre International de Presse venus de l’Asie, de l’Afrique et de l’Amérique latine ont pris part aux différentes activités qui se sont déroulées du 26 Septembre au 1er Octobre 2019 de Beijing à Jinan, la capitale provinciale de Shandong.

Beijing, la capitale de l’empire du milieu,  a connu ces dernières années de profondes mutations sur le plan infrastructurel, économique, commercial, technologique, éducatif, etc. De l’Aéroport de Beijing International Capital au centre-ville, les réalisations sont perceptibles. Sur le tarmac de l’aéroport qui comprend trois terminaux, des avions venant des différents coins sont parqués. Si certains avions s’apprêtent à décoller, d’autres venaient d’atterrir en cette matinée du 25 septembre 2019. L’aéroport de Beijing figure parmi les aéroports les plus fréquentés au monde au regard du nombre de passagers venant des différentes contrées du monde pour effectuer le tourisme, des affaires commerciales, des études, etc.

La Chine nouvelle de manière générale a fait des progrès à travers la modernisation du secteur aéroportuaire en créant des compagnies aériennes au nombre desquelles China Southern, China Eastern ou bien Hainan Airlines ainsi que d’autres compagnies qui font la fierté du pays en matière de desserte interne et internationale. En outre, pour atteindre le centre-ville aux heures de pointe, c’est un parcours de combattant ; il faut mettre au moins deux heures d’horloge. Heureusement, les moyens de transports sont développés pour assurer le trafic. Le gouvernement chinois a mis  en place des bus, des taxis et le métro pour desservir l’aéroport aux différents quartiers de la ville au regard de la distance qui le sépare à d’autres points de la ville. Beijing est une mégalopole submergée par des gratte-ciels qui se construisent au fil des années. En attendant la mise en service effectif du nouvel aéroport, Beijing International Capital continue à assurer la desserte nationale et internationale et demeure un acteur majeur au développement économique de la Chine.

La capitale chinoise a évolué à pas de géant dans presque tous les domaines. Sur le plan infrastructurel, un immeuble de 528 m de hauteur et 108 étages a été bâti au cœur de Beijing à côté du siège de la Télévision Nationale. Les travaux de construction de la Tour de Beijing ont débuté en 2014 afin d’être réceptionnés en 2018. C’est environ 4 milliards de dollars US qui ont été injectés pour aboutir à la concrétisation de ce chantier construit par la ‘’China State Construction’’. La société a, à son actif, plusieurs réalisations d’envergure en Chine et ailleurs.   Des gratte-ciels appartenant à des groupes d’affaires comme Plaza, SOHO, le siège de la chaine de télévision nationale et bien d’autres bâtiments abritent entre autres des logements, des centres commerciaux, des administrations publiques et privées, etc.

Parlant de la prospérité commerciale, Beijing regorge de divers centres commerciaux répondant aux aspirations et aux besoins de tous les groupes sociaux. Notons qu’il y a des centres commerciaux qui sont destinés aux touristes et aux populations locales, tandis que d’autres sont destinés à une catégorie toute particulière. C’est au niveau des centres commerciaux abordables que les touristes s’approvisionnent en vue de faire les marchés et  la découverte. Au nombre de ces centres commerciaux, on peut citer entre autres les marchés de la perle, celui de la soie ainsi que d’autres petits centres d’affaires et des supermarchés qui ont rendu notre séjour à Beijing agréable. Il y a ‘’Ya Bao Lu’’, Ritan International Trade Center, ou bien le marché ‘’JingKe Long’’ que certains appellent‘’258’’ et les supermarchés qui longent toutes les rues et les ruelles comme Hapiness, situé non loin de Jianguomenwai, carrefour Sunning, etc.

A quelques encablures de Tian’anmen en prenant le métro de la  ligne 1 ou le bus N°1, 120, se trouve le marché de la soie. C’est un centre d’affaires qui offre différentes gammes de produits aux clients. C’est ici que les touristes s’approvisionnent en habits, en matériels électroniques ainsi que des petits objets pouvant servir de cadeaux pour la famille et les voisins afin de garder les souvenirs de la Chine. Au marché de la soie, on trouve des produits de qualité et à bon marché. Le centre commercial est animé à longueur de journée. Des produits sont disponibles et pour toutes les bourses.

Quant au marché de la Perle situé non loin du Temple du Ciel, il est également un centre commercial fréquenté par les touristes. Il offre une gamme de produits allant de matériels électroniques aux habits pour enfants et adultes, des valises et des sacs d’école pour enfants. Sur les escaliers, on croise des touristes de plusieurs pays qui s’y rendent soit pour faire des achats, soit se promener ou découvrir les

merveilles de la Chine.

A Ritan Lu se trouve le Centre Commercial International ‘’Ritan’’ ; il regorge d’énormes potentialités compte tenu de la dimension du marché qui accueille des commerçants chinois et russes. C’est aussi un cadre qui reçoit des visiteurs africains du fait que dans le secteur, il y a beaucoup d’Africains résidant ainsi que des étudiants africains en formation à Beijing. Ils trouvent que ce marché est plus adapté à leurs réalités financières.

Derrière l’hôtel Kuntai Royal se trouve le marché ‘’Ya Bao Lu’’ qui est également fréquenté par des Africains. Ici, les commerçants sont beaucoup familiarisés avec les africains. C’est le cas de Mme Nancy qui est une couturière d’une cinquantaine d’années, avec son associé, ils reçoivent des commandes pour la couture des vestes et des robes pour femmes et enfants. Ils sont heureux de la coopération sino-africaine. Mme Nancy fait de son mieux en s’investissant pour satisfaire sa clientèle. Le marché qui était un eldorado pour certains africains a tendance à connaitre le même sort que l’ancien marché de Ya Shao sis à San Litun qui, jadis, faisait la fierté des touristes africains du fait que les aricles sont très abordables, explique une commerçante. Cette dernière, qui a mis ses produits en solde, a indiqué qu’ils sont sommés de quitter le marché qui, selon elle, devrait abriter des services. D’ores et déjà, les commerçants exerçant au sous-sol ont quitté le marché pour s’installer ailleurs.  Un de ces commerçants vendeurs de sacs et de valises a dit s’être installé au Centre Commercial International Ritan. Par ailleurs, le thé, qui est une des valeurs culturelles de la Chine, est exposé dans les boutiques. Les vendeurs accueillent des clients avant de leur proposer les diverses variétés qu’ils disposent. Ils font goûter le thé en expliquant les vertus de chaque variété. En Chine, il y a plus de 3.000 variétés de thé au bon goût et aux valeurs thérapeutiques avérées.

A San Litun, dans la soirée, le quartier est très bien animé. Il y a des boutiques à perte de vue appartenant à des grandes marques internationales. Ici,  les produits sont l’exclusivité d’une catégorie de personnes. Il faut jouir d’une assise  financière pour aborder les marchands. Devant des magasins, ce sont des jeunes en couple qui défilaient pour s’offrir des cadeaux et prendre des photos de souvenir. C’est aussi un cadre récréatif pour les fêtards,  car la nuit, la fête battait son plein.

Un peu plus devant, se trouve  le marché Jing Ke Long ‘’258’’  sis à Liamqiao ; il est visité toute la journée par des africains. Ce qui intéresse particulièrement les clients, ce sont surtout les matériels électroniques. Dans ce marché, certains venaient pour acheter des matériels neufs, d’occasions ou pour en réparer ; les matériels sont disponibles et pour toutes les bourses. Chacun tire son épingle du jeu. Au nombre de ces matériels, les téléphones neufs et ceux d’occasion, les ordinateurs, les tablettes, des IPAD, ainsi que les accessoires des          ordinateurs  et autres matériels comme les cartes mémoires, les clés USB, les pièces de recharge et des réparations des ordinateurs, des téléphones, des appareils photos, etc. Autour des frères Jerry, l’ambiance est remarquable. Ces deux  frères ont gagné la confiance des uns et des autres. Si Jerry excelle dans la vente et la réparation des ordinateurs, Mike quant à lui  s’est spécialisé dans la commercialisation des téléphones, des tablettes et autres accessoires.

 

Des lieux touristiques historiques

 

Le tourisme est développé en Chine grâce aux sites historiques et des cadres attractifs qui viennent d’être réalisés. Les capacités d’accueil se sont accrues de manière exponentielle avec des hôtels de rang international parmi lesquels environ 900 centres hôteliers 5 étoiles.  A Beijing, les touristes sont intéressés entre autres par la Grande Muraille, la Cité Interdite, le Temple du Ciel, l’Opéra de Pékin, le Nid d’oiseau construit dans le cadre des Jeux Olympiques de Beijing qui se sont tenus en 2008, la Place Tian’anmen, le Centre d’Exposition de Beijing. Ce sont des cadres qui suscitent la curiosité des touristes ainsi que les populations locales. Des activités connexes autour de ces sites soutiennent le développement économique du pays.

Le Centre d’Exposition a fait ses toilettes à l’occasion de la cérémonie commémorative du 70e anniversaire de la fondation de la République Populaire de Chine. A l’entrée du Centre, les photos des cinq grandes figures ayant marqué l’histoire de la RPC ont été accrochées au mur. Il s’agit des photos de Mao Zedong, Deng Xiaoping, Jiang Zemin, Hu Jintao et Xi Jinping. Un peu plus en avant, ce sont les images en gros caractère et des maquettes retraçant l’évolution de la Chine de 1949 à nos jours. Des guides qui ont été déployées sur place expliquaient aux visiteurs comment était le pays et ce qu’il est devenu aujourd’hui, ainsi que les ambitions que nourrissent les leaders chinois pour

poursuivre ses actions de développement. D’après les explications fournies par les guides du Centre d’exposition, la Chine ambitionne d’investir dans le domaine de la technologie et autres en vue de continuer à s’imposer dans le concert des nations.

La Place Tian’anmen qui a abrité la cérémonie de défilé militaire a été aménagée. Des sièges ont été installés pour accueillir les participants. Très tôt le matin, les invités et les populations locales ont pris d’assaut la Place Tian’anmen pour assister au défilé militaire et civil. La Place Tian’anmen est une référence dans l’histoire de la Chine nouvelle. C’est là où Mao Zedong a prononcé le discours de la proclamation de la République Populaire de Chine le 1er Octobre 1949.

 

 

Développer les moyens de transports pour faciliter le trafic

 

Les moyens de transports publics se sont développés grâce à l’évolution démographique, urbaine technologique. Face à la croissance urbaine, le gouvernement a mis en place une politique ayant permis de  doter la capitale des moyens de transports urbains afin de faciliter la mobilité des biens et des personnes. A cet effet, il existe des moyens de transports modernes, à savoir le métro, le bus, les taxis, et des moyens traditionnels comme le tricycle dans certains coins de la ville.

A Beijing, presque tout le monde est doté d’une carte d’accès aux transports publics. Le taxi est souvent utilisé par des gens qui sont pressés. Le prix de la course varie d’une distance à une autre. D’une manière générale, le coût du transport à Beijing est abordable. Au niveau des grandes artères, des bicyclettes sont parquées s’inscrivant dans le cadre du développement des transports. Ce sont également les cartes qui sont utilisées pour se servir et effectuer ses courses. Après être arrivé à destination, il suffit de voir une gare de la même station pour stationner et vaquer à ses occupations.

 

 

Restauration

 

Compte tenu de la croissance et du développement de la ville, les restaurants et les points de vente ainsi que les vendeurs ambulants ont aussi évolué. Il existe des restaurants qui offrent toutes les spécialités chinoises et celles d’ailleurs. Le secteur de la restauration étant développé, il serait facile de trouver des plats répondant à ses goûts. De la soupe chinoise au riz cantonais en passant par le rôti du canard de Beijing, le poisson fourré, les pâtes alimentaires fraiches à consommer avec les baquettes ou bien la pizza chaude de Xinjiang accompagnée avec le dessert,  le melon sucré de la même localité et le thé de la province Zhejiang ou de Guizhou,  etc. Ce sont entre autres des souvenirs que les étrangers gardent de Beijing en particulier. La Chine est réputée dans le monde à travers sa soupe assaisonnée avec des éléments nutritifs.

Si le service est coûteux  dans les grands hôtels, il y a des restaurants modestes dans la ville de Beijing qui proposent des plats à moindre frais (environ 1.500FCFA, 2.000FCFA, etc.). Le prix est proportionnel au choix du client. Le thé est un élément important ancré dans la culture chinoise. Il est partie intégrante de la vie quotidienne des chinois  Les étrangers sont accueillis avec une tasse de thé. Le thé facilite la digestion. Il y a des salons de thé dans plusieurs coins de la ville. Et le prix du thé varie selon la qualité et la quantité. On peut avoir des boites d’environ 10.000 FCFA, 20.000 FCFA, 50.000 FCFA voire plus. Mais d’autres commerçants vendent sur mesure en fonction des besoins exprimés par les clients, à savoir 1.000 FCFA, etc. La dégustation d’une bonne qualité de thé est sacrée. Elle s’effectuait autour de la musique et le service s’opérait avec autant d’élégance. Le thé est infusé dans une théière avant d’être servi. Il est aussi conservé dans un thermos en vue de le conserver. Les récipients dans lesquels est servi le thé ont de la valeur sur le marché. En outre, les récipients sont fabriqués entre autres en argile, en porcelaine, en bronze, en argent, voire en or. Le prix de certains matériels de thé dans les salons du thé surprend particulièrement les clients étrangers.

 

 

 

Par Laouali Souleymane(onep)