A la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat préside la 1ère Session du Conseil Supérieur de la Magistrature au titre de l’année 2022

Société

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, SE Mohamed Bazoum, a présidé, hier matin, l’ouverture des travaux de la première session du Conseil Supérieur de la Magistrature au titre de l’année 2022. Cette réunion a regroupé autour du Chef de l’Etat, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, les présidents des hautes juridictions et d’autres membres du Conseil Supérieur de la Magistrature. Cette importante instance a pour principale fonction de gérer la carrière des magistrats, de se prononcer sur les questions relatives à la déontologie des magistrats ainsi que sur toute question relative à l’amélioration du fonctionnement de l’institution judicaire.

A l’ouverture de cette session, le Président Mohamed Bazoum a évoqué certains disfonctionnements de la justice, la nécessité de restaurer la confiance des citoyens vis-à-vis de la justice, le sens de responsabilité des magistrats, le renforcement des Cours d’Appel en ressources humaines et une bonne gestion de la carrière des magistrats. Par ailleurs, le Président de la République a réitéré son vœu le plus cher sur la base duquel le Peuple Nigérien a porté son choix sur lui, celui de l’instauration de la bonne gouvernance en milieu judicaire, c’est-à-dire une justice de qualité, une justice juste, équitable et impartiale, respectueuse des droits et libertés de chaque citoyen. Bref, une justice qui rassure les citoyens honnêtes en même temps  qu’elle traque les délinquants grands ou petits, riches ou pauvres.

 (Nous-y reviendrons).

Mamane Abdoulaye(onep)