A la Primature/Réunion de concertation gouvernement-partenaires : Les partenaires renouvèlent leur engagement à accompagner le Niger dans la lutte contre la COVID-19 et les inondations

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, a présidé hier après-midi par visioconférence la réunion du cadre de concertation gouvernement-partenaires techniques et financiers dans le cadre de la mise en œuvre du plan de réponse à la pandémie de la COVID-19 du gouvernement qui est appuyé par les partenaires techniques et financiers.

A l’issue de la rencontre, le ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, M. Laouan Magagi, a indiqué que le gouvernement s’est félicité  des avancées enregistrées par notre pays dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la COVID-19 ainsi que l’appui important des partenaires techniques et financiers ayant permis d’aboutir au résultat appréciable. En effet, il a notifié que le Premier ministre et les partenaires ont convenu de poursuivre les sensibilisations pour que les mesures barrières soient respectées.

Parlant des inondations, il a confié que notre pays a enregistré plus de 500.000 personnes sinistrées, et les partenaires ont entendu l’appel pressant du Chef du gouvernement. A l’approche de la rentrée scolaire, il est important que les classes occupées soient libérées, or il y a plus de 400 classes au niveau du cycle primaire qui sont occupées par des populations sinistrées, tandis que plus de 150 classes sont concernées pour le collège, a-t-il indiqué. M. Laouan Magagi a annoncé que le besoin en bâches sur l’ensemble du pays est de 28.000. Les partenaires se sont engagés à œuvrer pour que le maximum de bâches soient déployées avant le 1er Octobre, la date prévue pour la rentrée scolaire.

Quant à l’Ambassadrice, Cheffe de la Délégation de l’Union Européenne au Niger, SE Ionete-Denisa-Elena, elle  a mentionné qu’il a été discuté  au cours de la réunion des progrès enregistrés dans le cadre de la mise en œuvre de quatre volets relevant de ce cadre, à savoir la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la santé,  l’impact macroéconomique et relève, et protection sociale. Elle a aussi  notifié avoir  abordé la question relative aux inondations. Les partenaires techniques et financiers ont, à cet effet, exprimé leur solidarité vis-à-vis du Niger avant de renouveler leur engagement en vue de soutenir les efforts de l’Etat visant à atténuer les souffrances des populations sinistrées. Elle a dit être satisfaite des progrès qui sont faits dans la mise en œuvre de la feuille de route des quatre volets  mentionnées.  SE Ionete Denisa-Elena a rassuré que tous les partenaires techniques et financiers sont à la recherche des moyens afin d’accompagner le Niger à surmonter cette épreuve difficile due aux inondations.

Par ailleurs, elle a noté avoir parlé d’une conférence sur le Sahel central qui devrait se tenir en Octobre prochain pour renforcer une fois de plus le plaidoyer en faveur des populations de trois pays, notamment le Burkina Faso, le Niger et le Mali. Elle a souligné que parmi ces  trois pays,  le Niger est celui qui fait face avec beaucoup de courage aux menaces venant du Lac Tchad, de la zone des trois frontières et du Nord.

 

Laouali Souleymane(onep)