Assemblée générale élective de la Fédération Nigérienne de Rugby : Le Président Daouda Nouhou reconduit

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

 

La Fédération Nigérienne de Rugby (FENIRUGBY) a tenu le 20 octobre dernier son Assemblée générale élective. C’est le représentant du Ministère de la Jeunesse et des Sports, M. Boureima Elhadj Issaka qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette assemblée, en présence du vice-président du COSNI, M. Hachimou Saidou, et du président de la FENIRUGBY.

À l’issue de l’Assemblée élective  c’est le président sortant, M. Daouda Nouhou qui a été plébiscité par les délégués. En ouvrant les travaux, le représentant du Ministère de la Jeunesse et des Sports s’est réjoui de la tenue de cette Assemblée générale qui a permis à la FENIRUGBY de renouveler son instance dirigeante.

Pour sa part, le vice-président du COSNI, M. Hachimou Saidou, il a encouragé la FENURUGBY à aller de l’avant après une période de léthargie afin de retrouver ses lettres de noblesse d’antan.

Auparavant, le président sortant de la FENIRUGBY, M. Daouda Nouhou, a d’abord rappelé que le mandat qui vient de s’achever, a été placé sous la redynamisation du rugby au Niger. Ce mandat a-t-il dit, a commencé sous de meilleurs auspices par l’acquisition et l’équipement du siège de la fédération. En effet, il a noté avoir multiplié et fidélisé les partenaires de la fédération. Il s’est félicité de l’aboutissement des négociations avec la société AREVA pour l’acquisition de divers  équipements sportifs en faveur des ZEBUS. Il a ajouté aussi avoir bénéficié de matériels offerts par le fonds  de Dotation de Montpellier Hérault Rugby grâce au plaidoyer de M. Christophe  Reilhac, en faveur du développement du Rugby au Niger. M. Daouda Nouhou a indiqué que ce partenariat continue à se renforcer avec la réception prochaine d’un nouveau lot de matériels.

Sur le plan sportif, la FENIRUGBY a mis un accent sur la régularité et la ponctualité  des compétitions nationales  devant permettre  non seulement de vulgariser la discipline au Niger, mais également d’asseoir des équipes nationales. Il a notifié que le rugby nigérien traverse une période difficile  sur le plan sportif du fait que depuis le titre de 2015 à Ouagadougou, notre équipe nationale a du mal à s’imposer lors des compétitions internationales. Cette situation, explique M. Daouda Nouhou, est due au processus du rajeunissement  des différentes sélections nationales avec des projets de jeu  bien étudiés.

Il a par ailleurs expliqué aux amateurs du rugby que ce processus demande de la patience et de la compréhension, avant de demander aux uns et aux autres de faire confiance à cette nouvelle génération  qui a besoin du soutien de tous.

Parlant des difficultés rencontrées, il a évoqué entre autres le manque de ressources en vue de financer certaines activités à savoir le financement des compétitions, la préparation  de nos équipes  aux compétitions internationales et le programme Get Into Rugby. En outre, il a confié que la renaissance passera par son développement à la base. Il a exhorté les entraineurs et tous les intervenants  à multiplier les efforts de vulgarisation de rugby surtout  avec la visite  prochaine de l’Officier chargé  du développement  régional  de Rugby en Afrique pour la première phase d’évaluation  de la FENIRUGBY pour l’affiliation  à World Rugby.

 

Laouali Souleymane(onep)