Assemblée Nationale : Les parlementaires adoptent deux projets de loi portant ratification, dont celui de prorogation de l’état d’urgence sanitaire au Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Les travaux en séance plénière de la première session ordinaire de l’Assemblée Nationale au titre de l’année 2021, dite session des lois, se poursuivent activement à l’hémicycle, Place de la Concertation. Hier, les parlementaires ont procédé à l’adoption de la loi de ratification de l’ordonnance N° 2021-01 du 05 janvier 2021, portant prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur toute l’étendue du territoire du Niger à cause du caractère pathogène et contagieux de la maladie à coronavirus. C’est le président de l’Assemblée Nationale, M. Seini Oumarou qui a présidé la séance en présence des commissaires du gouvernement, le ministre en charge de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara et celui chargé des Relations avec les Institutions, M. Zada Mahamadou.

Le premier projet de loi voté avec 91 voix pour, 29 contre et zéro (0) abstention vise à donner au gouvernement les moyens pour faire face à l’urgence sanitaire que constitue la pandémie de coronavirus dans un cadre juridique renforcé et adaptable aux circonstances. Après avoir relevé le caractère pathogène et contagieux du virus coronavirus et de l’urgence de santé publique que l’évolution de sa propagation entraine, le gouvernement a décidé de la prorogation de trois mois l’état d’urgence sur toute l’étendue du territoire du Niger.

Pour rappel, l’état d’urgence sanitaire a été institué le 27 mars 2020 pour tenir compte de la menace pour la santé de la population que représente la pandémie de la covi-19. Cette mesure a permis au gouvernement de prendre diverses mesures afin de freiner la propagation de la maladie et inverser la tendance, d’où l’accalmie constatée au plan national. Cependant la maladie continue de faire des victimes au plan mondial avec des mutations du virus par endroit. Pour poursuivre la lutte contre la progression de la maladie, le gouvernement doit recourir aux mesures légales pour sécuriser davantage les populations.

Le deuxième projet de loi portant ratification de l’ordonnance N° 2021-03 du 22 janvier 2021 autorisant la ratification de l’Accord de financement additionnel composé du crédit n° 6700-NE d’un montant de 92.000.000 Euros et de subvention D670-NE d’un montant équivalent à 36.600.000 DTS signé le 04 septembre 2020 à Niamey, entre le gouvernement de la République du Niger et l’Association Internationale de Développement (AID) pour le financement du projet Kandadji. Ce projet de loi est voté avec 116 voix pour, zéro (0) contre et zéro (0) abstention.

Les travaux en séance plénière reprendront le jeudi 6 mai 2021 avec pour ordre du jour l’élection des membres de la Haute Cour de Justice.

  Seini Seydou Zakaria(onep)