Assemblée nationale/Session de travail entre les groupes d’amitié Niger-Arabie Saoudite : Vers la redynamisation de la coopération parlementaire

Politique

Une session de travail par visioconférence a regroupé, le dimanche 5 décembre 2021, les députés membres du groupe d’amitié Niger-Arabie Saoudite et leurs homologues saoudiens au sujet de la coopération parlementaire. Cette rencontre a permis aux parlementaires des deux pays de dégager des pistes de partenariat sur plusieurs domaines de la vie socio-économique et politique. Les travaux ont été co-dirigés par les présidents des deux groupes d’amitié, le député Abdou Boubacar du Niger et son homologue d’Arabie Saoudite Dr Gazib Ben Zaguerre.

Au cours de cette visioconférence, le président du groupe d’amitié Niger-Arabie Saoudite a indiqué que cette réunion de travail leur a permis de renforcer les relations de coopération entre les deux pays.«Nous avons échangé sur sept (7) importants points à savoir la visite de travail des deux groupes dans les pays respectifs, la sécurité, la finance islamique pour une bonne gouvernance et la lutte contre la corruption, l’éducation, la santé, les infrastructures de base, les routes, le port sec et les accords diplomatiques», a expliqué le député Abdou Boubacar.

Au sujet de la finance islamique, de la santé et de l’enseignement supérieur, les parlementaires saoudiens ont rassuré leurs homologues nigériens qu’ils feront tout pour redynamiser la coopération dans un bref délai. «Nous allons entreprendre une mission de travail tout comme nos homologues saoudiens aussi vont venir au Niger pour voir comment renforcer les points évoqués dans nos échanges par visioconférence. Ils sont très motivés à accompagner le Niger dans ses actions de développement», a indiqué M. Abdou Boubacar. Il devait ensuite préciser, que le groupe d’amitié va travailler dur pour l’atteinte des objectifs, tout en respectant la diplomatie parlementaire.

Les députés de l’Arabie Saoudite étaient très fiers de la

rencontre.C’est pourquoi, la député saoudienne, Aliya a même insisté sur l’octroi des bourses d’étude supérieure aux étudiants nigériens pour faire des masters et des doctorats en Arabie Saoudite. «Nous allons revisiter les priorités et les types de besoin qui urgent pour vite toucher le gouvernement saoudien afin d’accompagner le Niger dans les domaines ciblés», a-t-elle déclaré.

Un autre député saoudien a évoqué le développement agricole. Selon lui, le développement d’un pays passe par l’autosuffisance alimentaire. A ce sujet, les parlementaires saoudiens vont s’investir pour aider le Niger à accroitre sa production de la variété mil.

Dans l’ensemble selon le président du groupe d’amitié Niger-Arabie Saoudite, le député Abdou Boubacar, la rencontre a été fructueuse surtout avec les engagements et la détermination de leurs collègues des deux côtés pour redynamiser la coopération parlementaire et bilatérale entre les deux pays.

Seini Seydou Zakaria(onep)