Atelier d’information et de formation : Sensibiliser les acteurs sur l’accès équitable des structures politiques et des candidats indépendants aux médias 

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) en collaboration avec l’EISA (Institut Electoral pour une Démocratie Durable en Afrique) a organisé hier matin à la Maison de la Presse, un atelier d’information et de formation, portant sur les modalités d’accès des partis et  des groupements de partis politiques et candidats indépendants aux médias publics et privés pour les élections 2020-2021. L’objectif de cette formation est de permettre une meilleure connaissance et appropriation des textes qui vont régir la couverture médiatique de la campagne électorale. C’est le président du CSC, Dr Kabir Sani, qui a présidé l’ouverture des travaux en présence du directeur exécutif d’EISA, M. Denis Kadima, du représentant de la CENI, M. Abdouramane Tari Bako, des responsables des médias et structures politiques, etc.

Dans le discours qu’il a prononcé lors de l’ouverture de l’atelier, Dr Kabir Sani a rappelé que depuis deux ans, le Niger est résolument engagé dans le cycle électoral 2020-2021. En ce sens, le Conseil Supérieur de la Communication, est une des Institutions qui joue un rôle crucial, notamment dans l’accès des candidats, des partis politiques et des groupements de partis politiques aux médias publics et privés.

En effet, pour assurer l’accès équitable des partis politiques et des candidats aux médias durant cette période électorale, le Conseil Supérieur de la Communication a, selon son président, élaboré et adopté un programme électoral 2020-2021. Ce programme prévoit entre autres, le renforcement des capacités techniques du CSC en vue d’assurer le monitoring des médias au cours de la période électorale, la formation des journalistes et du personnel administratif et technique du CSC, la publication des textes législatifs et règlementaires sur la presse et la communication au Niger, des rencontres de concertation et de vulgarisation des textes avec les partis politiques, les observateurs et responsables des médias publics et privés. «Dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme électoral, le CSC a mis en place un groupe de travail qui a élaboré des projets de textes réglementant l’accès des partis politiques, groupements des partis politiques et candidats indépendants aux médias publics et privés aux élections municipales et régionales, législatives et présidentielles 1er tour et second tour» a expliqué le Président du CSC.

 

Pour sa part, le directeur exécutif d’EISA a annoncé que son institution qui vient d’ouvrir sa représentation au Niger grâce à un financement de l’Union Européenne se réjouit d’accompagner le CSC dans l’accomplissement de ses missions. «La rencontre qui nous réunit ce matin est d’une grande importance. Comme nous le savons tous, des élections crédibles et inclusives se basent sur un certains nombre de principes démocratiques fondamentaux. Parmi ces principes figurent l’accès des électeurs à l’information, la liberté d’information dans le respect des règles, et l’accès des partis en compétition aux médias», a expliqué M. Denis Kadima.

 

 Abdoul-Aziz Ibrahim Souley(onep)