Atelier Projet Filets Sociaux Adapatatifs II ‘Wadata’’ : Maradi choisit les villages bénéficiaires du cash for work

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Projet Filets Sociaux Adaptatifs II Wadata Talaka a entamé une série d’ateliers communaux dans la région de Maradi en vue d’identifier les villages qui seront concernés, après un choix minutieux suivant des critères rigoureux, par un paquet d’activités en lien avec sa composante Cash For Work.

Trois communes sont retenues dans la région à savoir Ourafane dans le département de Tessaoua, M. Bader Goula, dans le département de Dakoro et Aguié. A l’étape de Ourafane, l’équipe du projet a tenu une réunion pour choisir les cinq villages de la commune qui vont bénéficier des activités du cash for work. La réunion a été présidée par le Secrétaire général du département de Tessaoua en présence des autorités coutumières, communales et des responsables des services techniques pour identifier les villages les plus vulnérables, les villages déficitaires de cette année.

Selon Bassirou Karimou de l’Unité de Gestion du Projet, l’objectif est de déterminer les cinq villages et le nombre de bénéficiaires, des travailleurs cash for work pour ces villages et démarrer rapidement cette activité. «Nous demandons aux populations de soutenir le projet dans cette logique d’intervention et aux autorités administratives et coutumières de collaborer au maximum comme par le passé dans le cadre du cash transfert pour la résilience afin de pouvoir arriver à aider les communautés à renforcer leur capacité de résilience et contenir les difficultés alimentaires qu’on a un peu partout particulièrement dans cette commune» a, pour sa part, indiqué M Hamadou Abdou, Représentant régional Maradi du Projet Filets Sociaux Adaptatifs Wadata Talaka. «L’objectif, c’est d’aider les populations très fragiles et le choix vise à toucher les plus vulnérables», a-t-il précisé.

Le chef de Canton de Ourafane Magagi Bachir qui a assisté aux travaux a remercié le bailleur de fonds et à travers lui, le projet Filets sociaux pour le choix porté sur la commune d’Ourafane qui regorge a-t-il souligné des populations très vulnérables. «Nous ne pouvons que remercier tous ceux qui peuvent leur venir en aide», a conclu l’honorable Magagi Bachir.  Il a aussi encouragé les villages choisis à faire de cette activité une réussite pour que d’autres villages puissent également bénéficier des appuis du Projet Filets Sociaux Adaptatifs II Wadata Talaka. Ce projet a déjà intervenu dans la commune dans le cadre du cash transfert pour la résilience pour environ trois cent millions de francs CFA les années précédentes.

Pour sa part, le Maire de la commune d’Ourafane a exprimé sa joie pour la tenue de ces assises. «C’est un véritable sentiment de satisfaction pour nos populations en ce sens que cette activité leur permettra de subvenir aux besoins des familles surtout en cette période de soudure. La campagne agricole a été déficitaire. A cela s’ajoute la cherté des denrées alimentaires», a souligné Naffiou Habou.

Après le passage en revue des critères d’éligibilité, cinq villages ont été retenus dans la plus grande transparence. Les participants à la réunion ont saisi cette occasion pour remercier le gouvernement, le Projet Filets Sociaux Adaptatifs Wadata Talaka et son partenaire la Banque Mondiale pour cette initiative salvatrice.

Indatou Harouna (Stagiaire)