Atelier régional sur la lutte contre la fraude documentaire : Former les participants sur la détection des faux documents et titres d’identité

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Directeur Général de la Police Nationale, le Commissaire Général Souley Boubacar, a procédé hier matin, au lancement de l’atelier régional sur la lutte contre la fraude documentaire. Organisée par l’ONUDC à travers le projet AIRCOP, cette session de formation de deux semaines permettra de former les stagiaires sur la détection des faux documents et titres d’identité en lien avec la criminalité transnationale organisée et le terrorisme. La rencontre de Niamey réunie des agents de la cellule aéroportuaire anti-trafics du Niger, du Mali, du Burkina Faso, du Sénégal, ainsi que ceux de la Direction de la surveillance du territoire travaillant sur la plateforme aéroportuaire.

Dans son allocution de lancement officiel des travaux de l’Atelier, le Directeur Général de la Police Nationale du Niger a rappelé que le projet AIRCOP a pour objectifs de renforcer les capacités opérationnelles des aéroports internationaux dans la lutte contre les trafics illicites par « la création, l’installation et l’équipement des CAAT ainsi que la formation de leur personnel ». Il a souligné que depuis la création et l’installation de cette unité à l’aéroport international Diori Hamani de Niamey en 2015, il y a eu plusieurs appuis en formation, en matériels techniques, informatiques et bureautiques, et aussi en renforcement des capacités du personnel pour l’exploitation des outils sécurisés d’Interpol et de l’Organisation mondiale des douanes.

Ces différents appuis de l’ONUDC, a poursuivi le Commissaire Général Souley Boubacar, ont permis à la CAAT du Niger de réaliser d’énormes succès notamment dans la lutte contre le trafic de drogue, d’armes, de devises et d’autres formes de criminalités telles que la criminalité faunique, pharmaceutique et les biens culturels. Il a cité, à titre d’exemple, la saisie en 2019 de 600kg d’écailles de pangolin à destination de la Malaisie, 6,5kg de griffes et dents de lions à destination du Vietnam et 3,272kg de fossiles à destination du Royaume-Uni.

Pour le Directeur de l’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants, la thématique de l’atelier permettra aux participants de disposer de connaissances qui leur permettront désormais de vérifier l’authenticité d’un titre de voyage et de détecter toute fraude par falsification, contrefaçon ou usurpation d’identité, ce qui renforce la sécurité et la sureté aéroportuaire. C’est pourquoi, a poursuivi le Contrôleur Général de Police Boubacar Issaka, la restitution et le partage avec le reste du personnel des connaissances acquises au cours de cette formation spécialisée paraissent indispensables pour une meilleure efficacité.

Il se tiendra le 21 octobre 2021 prochain, en marge des travaux de cet atelier, la réunion du comité national de pilotage. Cet organe constitue un cadre d’échanges à travers lequel les membres discuteront du fonctionnement de la CAAT, des résultats obtenus et de la participation du ministère de l’environnement à cette unité.

 Souleymane Yahaya(onep)