BAC 2022 : 70.038 candidats déclarés aptes, entament les épreuves d’éducation physique et sportive à travers le pays

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Les épreuves d’éducation physique et sportive du Baccalauréat session 2022 ont démarré, hier, mercredi 25 mai, sur l’ensemble du territoire national. C’est le ministre de l’Education nationale Pr Ibrahim Natatou assurant l’intérim de son collègue de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, qui a procédé, à Niamey,  au lancement officiel de la première phase de l’examen du baccalauréat en présence du ministre de l’Enseignement professionnel et technique. Pr Ibrahim Natatou a, à cette occasion, tenu à prodiguer des conseils aux candidats et les rassurer que toutes les dispositions sont prises pour le bon déroulement des épreuves.

Selon les statistiques officielles, ce sont au total 70.038 candidats aptes, toutes séries et filières confondues, dont 22.364 filles (soit 31,93%) qui sont appelés à se présenter dans 174 centres d’examen à travers le pays au titre de cette session 2022. Parmi ces candidats, 63.290 sont des candidats officiels (publics et privés), et 6.748 sont des candidats libres, soit 9,6 % du total.

Avant de procéder au lancement des épreuves, le ministre Ibrahim Natatou a d’abord rappelé aux candidats que l’éducation physique et sportive est une discipline à part entière, obligatoire et enseignée, selon les instructions officielles dans tous les établissements scolaires du Niger. Il a ensuite souligné tout l’intérêt particulier qu’accordent le gouvernement à l’éducation et la formation des futurs cadres que sont les candidats. «Celles-ci (l’éducation et la formation), occupent une place prioritaire dans le programme de renaissance Acte 3 du Président de la République, Chef de l’Etat, SE Mohamed Bazoum, qui a l’ambition de promouvoir le développement du capital humain en particulier dans les domaines des sciences, de la technologie et de l’ingénierie», a-t-il indiqué. Le ministre de l’enseignement supérieur par l’intérim a attiré l’attention des candidats à ne négliger aucune discipline en vue de mettre toutes les chances de leur côté pour décrocher le précieux et premier diplôme universitaire auquel ils aspirent.

S’agissant des conditions d’organisation de cette session du BAC sportif, «toutes les dispositions ont été prises par le Gouvernement, car les moyens nécessaires ont été mis à la disposition de l’Office du baccalauréat du Niger (OBN)», assure le ministre qui félicite, par la même occasion l’OBN pour la qualité de l’organisation des deux précédentes éditions du BAC sportif et pour les dispositions prises en vue du bon déroulement de la présente édition. Aux parents d’élèves, il appelle à être très attentifs à l’état d’âme de leurs enfants et à faire en sorte qu’ils aient confiance en eux-mêmes, car, «telle est la clé de la réussite». Selon Pr Ibrahim Natatou, les personnels d’encadrement des candidats et les membres des jurys ont été sélectionnés tous cette année, sur la base de critères de qualité intrinsèque. Cependant le ministre les a invités à un sens élevé de responsabilité et de prendre conscience de leur importance dans tout le processus afin de donner à l’organisation de cet examen, le label de qualité qui en fera désormais une référence dans la sous-région.

Le ministre de l’Enseignement supérieur par intérim s’est réjoui de la présence de la Haute autorité à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HALCIA) et des Forces de défenses et de sécurité au niveau des jurys du Terrain Musulman de Niamey où il a donné le coup d’envoi des épreuves. En effet, la contribution de la HALCIA et des FDS est essentielle dans la sécurisation et la crédibilisation de ces examens. Selon les responsables de la HALCIA, leurs agents sont déployés sur le terrain au niveau de tous les centres à travers le pays. Confiant quant à la synergie d’actions entre l’ensemble des acteurs, le ministre Ibrahim Natatou a souhaité les meilleurs records aux candidats à cette session du Baccalauréat sportif 2022.

 Ismaël Chékaré(onep)