Célébration de la 69ème édition de la fête du Mouloud à Kiota : Prières et méditations en faveur de la paix et la cohésion sociale

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La commune rurale de Kiota (Boboye) dans la région de Dosso, fief de la confrérie Tidjania au Niger, a célébré, dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 décembre dernier, l’anniversaire de la naissance du Prophète Mohammed (PSL) communément appelé   » Mouloud « . L’édition de 2021 est placée sous le thème : «quelles stratégies et organisations pour un financement modernisé et autonome des projets et activités religieuses au Niger». Chaque année, les fidèles convergent massivement vers la ville légendaire de Kiota Mayaki à l’occasion du ‘’Mouloud’’ pour des prières et méditations en faveur de la paix, de la cohésion sociale et de la solidarité. Cette cérémonie a enregistré la présence du secrétaire général du gouvernorat de Dosso, du préfet de Boboye, des Chefs de canton, de plusieurs hautes personnalités, des fidèles musulmans venus de toutes les contrées du Niger, ainsi que de plusieurs autres pays d’Afrique et du monde.

Toute la nuit, les fidèles ont manifesté leur amour pour le Prophète (PSL) en rappelant sa vie et en implorant Allah, le Tout Puissant pour qu’il descende sa miséricorde sur tout le monde musulman, et particulièrement sur le Niger. Chaque année, une attention particulière est accordée à la dimension spirituelle de cette fête religieuse marquée par l’invocation d’Allah et la glorification du Sceau des Prophètes. Dès le début de la soirée, jeunes et moins jeunes, femmes et hommes, tous se sont rendus à la grande mosquée de Kiota, lieu dédié aux activités de la célébration du Mouloud.

Après les zikr de la forte délégation des Cheikhs venus de toutes les contrées, le président du comité d’organisation, Cheikh Barham Aboubacar Hassoumi a développé un thème sur la vie du prophète (PSL). Il a présenté l’arbre généalogique du Prophète de l’Islam et rappelé plusieurs exemples de sa vie en citant des versets coraniques avec des hadiths. « Le Prophète Mohammed (PSL) ,qui est ainsi célébré cette nuit, a été envoyé comme miséricorde pour l’ensemble de l’Humanité, y compris pour les mécréants. C’est pourquoi, l’Islam est reconnu la religion pour l’Humanité», a dit Cheikh Barham Aboubacar Hassoumi.

La célébration du ‘’Mouloud’’ prouve qu’après le décès de l’illustre érudit Cheikh Aboubacar Hassoumi Kiota, les fidèles de la confrérie Tidjania le gardent dans leur cœur et dans leur esprit ; surtout ceux qui l’ont connu et qui s’inspirent encore de ses enseignements, de sa probité morale, de sa foi, de sa générosité et de son sens de la tolérance. Toutes ces qualités faisaient de lui un modèle parfait de leader religieux. Chaque année, des fidèles affluent par milliers. «C’est  ma 26ème année de Mouloud. Mais, chaque année j’assiste à une plus forte mobilisation des fidèles. Les gens viennent pour l’amour de Dieu et son prophète Mouhammed (PSL). Ceci montre que le ‘’Mouloud’’ a connu de grands progrès  avec l’engouement de la communauté musulmane, particulièrement celui de la confrérie de la Tidjania», nous a confié  Issa Ousmane, venu de Ghana.  Toute  la nuit jusqu’au  lever du soleil, des invocations ont été récitées sans interruption par les fidèles afin d’implorer le pardon divin. Au menu, des récitations du Saint Coran, des chants religieux, et également des conférences animées par des grands ulémas du Niger et des pays voisins venus pour la circonstance.

La célébration du ‘’Mouloud’’ est un grand rendez-vous annuel des fidèles musulmans qui viennent de tous les horizons. Le ‘’Mouloud’’ à Kiota a pris une envergure internationale parce qu’il est l’œuvre  de l’organisation d’un Haut commissariat du ‘’Mouloud’’ au niveau local, dirigé par le Kalife qui de passage, a remercié l’ensemble des participants et contributeurs ainsi que les Forces de Défense et de Sécurité et l’association ‘’Niger Agadji’’ composé de la jeunesse.

Le Maouloudd est aussi l’occasion pour les adeptes de la confrérie « Tidjaniya » de chanter en l’honneur du Prophète Mohammed (PSL). Vers 4h30mn, le Khalife Moussa Aboubacar Hassoumi  effectue son entrée. Les fidèles se  sont lèvé pour le saluer. Les prières ; les invocations ; les chants et zikr ont continué  de plus belle.  Après la prière de fadjr, le Cheikh a donné la parole aux invités venus d’Irak et d’Egypte qui ont salué le degré d’organisation du ‘’Mouloud’’ à Kiota. Ils ont exprimé leur satisfaction totale et imploré le Bon Dieu pour que sa miséricorde descende sur la confrérie partout au monde, particulièrement à Kiota. Ensuite, le Chef de canton de Kiota a pris la parole pour saluer les invités et la qualité de l’organisation. Il a appelé les fidèles à la paix et la cohésion sociale surtout en cette période de la fin de l’Hivernage pour qu’il n’y ait pas de conflit entre agriculteurs et éleveurs.  Tour à tour, le préfet du Boboye, le secrétaire général du gouvernorat de Dosso ont transmis les félicitations et les encouragements des plus hautes autorités du pays, aussi bien aux organisateurs de cette importante manifestation qu’à l’ensemble des participants.

Prenant la parole au petit matin, Cheikh Khalifa Moussa Aboubacar a d’abord salué les fidèles, tout en les a appelant à cultiver, au plus profond d’eux, l’amour de Dieu ainsi que les valeurs de paix et de cohésion entre les Hommes. Il a rappelé que le Mouloud se fête à une période du calendrier musulman qui se rapporte au 12 mois de Rabiou Al Awal, et se commémore dans un grand nombre de pays musulmans à travers le monde. Il a aussi conseillé les fidèles d’envoyer les enfants à la recherche du savoir. Aussi, le Grand Khalife des Tidjaniya du Niger, Cheikh Moussa Aboubacar Hassoumi a noué plusieurs mariages entre des jeunes après toute vérification. Il a enfin dit une prière pour la paix, la santé et la sérénité pour tous les invités, les plus hautes autorités, le Niger tout entier, ainsi que les autres pays musulmans.

Seini Seydou Zakaria, Envoyé spécial à Kiota(onep)