Cérémonie de consécration de la 11ème promotion des cours de vacances de l’école « La Perle » : 237 récipiendaires, dont 77 jeunes filles

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako a présidé, le 1er septembre dernier à l’Académie des arts martiaux du Niamey, la cérémonie de consécration de la 11ème promotion des cours de vacances de l’école « La Perle ». Cette année, ils sont au total 237 récipiendaires, dont 77 jeunes filles à avoir suivi cette formation initiée par Mme Nassirou Zaharaou Cheick Aboubacar l’initiatrice de la promotion. La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités et invités dont des parents d’élèves ayant bénéficié de cette édition des cours de vacances organisé par la promotrice de l’école ‘’La Perle’’.

 

Initié par Mme Nassirou Zaharaou Cheick Aboubacar, les cours de vacances « La Perle » sont destinés aux enfants (filles et garçons) à partir de six (6) ans. Il s’agit selon la promotrice d’un effort commun pour une meilleure socialisation de l’enfant. Ces cours initient les jeunes apprenants à la lecture du Saint-Coran ; à l’apprentissage de la langue Arabe et d’autres enseignements religieux. « En proposant un apprentissage à la langue Arabe, nous aspirons à faciliter le bilinguisme franco-arabe et l’accès aux textes religieux pour les enfants de l’école classique, communément appelée « école française », explique la promotrice. Il s’agit à travers cette initiative « donc d’outiller l’enfant à faire un vertueux dosage de ces deux cycles académiques pour réussir à prendre la rampe de son développement individuel et contribuer ainsi à la construction d’une société de paix, de partage, de tolérance et de culture à l’excellence », précise Mme Nassirou Zaharaou Cheick Aboubacar.

Dans une allocation à cette cérémonie, la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako, a vivement félicité l’initiatrice de cette formation pour « son abnégation et son enthousiasme dans cette remarquable œuvre de formation et de consolidation de la qualité de l’éducation et de l’instruction de nos enfants ». « En  vous engageant sur la voie de l’éducation islamique au profit des enfants, vous contribuez ainsi à l’amélioration de la transmission positive d’un patrimoine commun, d’une conscience partagée de la tolérance, du civisme, de l’émancipation individuelle, de la liberté et de la responsabilité », a dit la ministre Zeinabou Tari Bako.

Pour la ministre de la Promotion de la femme et de la protection de l’enfant, « l’éducation des enfants, au moyen de nos valeurs religieuses, notamment islamique, est aussi synonyme de construction d’un dialogue ayant pour terminaison le respect de l’autre. Et cela  permet à nos enfants de s’approprier très tôt les valeurs de partage, de solidarité, de tolérance et d’engagement citoyen ». Notant que l’accès à l’éducation a des conséquences vertueuses pour toute la société, elle a indiqué que cette initiative de Mme Nassirou Zaharaou Cheick Aboubacar rejoint le combat du Gouvernement, pour que chaque fille et garçon puisse aller et rester à l’école. C’est la pierre angulaire du progrès social et économique de notre pays. « Comme vous le savez, l’éducation des filles est une lutte. C’est l’un des principaux défis de notre siècle, avec aujourd’hui plusieurs milliers de filles qui ne sont pas scolarisées à travers le pays. Les efforts notables du Gouvernement de la 7eme République ont aussi besoin de l’accompagnement et du soutien de toutes les bonnes volontés », a déclaré Mme Elback Zeinabou Tari Bako.

Soulignant que l’initiative de Mme Nassirou Zaharaou Cheick Aboubacar est un excellent exemple des projets d’engagement citoyen, au profit de la mère, de l’enfant, bref au bénéfice de toute la société, la ministre de la Promotion de la femme et de la protection de l’enfant a salué cet engagement pédagogique. « Votre initiative constitue une source d’inspiration. Ce genre d’actions garantit aussi la protection de l’enfant, en prenant en compte ses besoins fondamentaux, et en soutenant son développement physique, affectif et social tout en préservant sa sécurité, sa moralité et son éducation », a-t-elle ajouté, avant d’inviter les récipiendaires à faire un bon usage des connaissances apprises.

Pour sa part, la promotion des cours des vacances de l’école « La Perle» a tout d’abord rendu grâce à Dieu, qui a permis la réalisation de ce programme. Mme Nassirou Zaharaou Cheick Aboubacar a, ensuite exprimé sa joie de voir, l’ancrage de ce programme, ce depuis une décennie avec des dizaines d’enfants qui sortent, chaque année, formés et instruits.  « Au fil des années, ‘’La Perle’’ poursuit sa mission qui consiste particulièrement à créer une colonne de jeunes musulmans, inspirateurs et imbus de connaissances et pratiques religieuse à la base », a-t-elle déclaré.

La fondatrice de l’école La Perle a saisi cette occasion pour faire un plaidoyer en faveur d’une véritable éducation pour tous les fils et filles du pays. « En effet, le droit à l’éducation est garanti par l’Islam et constitue aussi un principe universel. La constitution du Niger garantit l’éducation à tous, dans des conditions de qualités optimales », a-t-elle rappelé, ajoutant que l’éducation islamique doit faire l’objet d’une attention particulière de la part de tous. « Cette éducation doit être marquée du sceau de l’amour et elle doit être adaptée à l’enfant et équilibrée pour favoriser son développement harmonieux». Il faut rappeler qu’au cours des onze dernières années d’exercice, plus de 2000 enfants, filles et garçons, sont passés dans cette école et les premiers d’entre eux ont déjà obtenu leur baccalauréat en 2018.

 

Rahila Tagou