Clôture des travaux de la première session du Parlement des Jeunes, à Agadez : Un grand rendez-vous du donner et du recevoir pour les députés juniors

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

La première session ordinaire du parlement des jeunes a clos ses travaux, le mercredi dernier, à Agadez. La cérémonie s’est déroulée en présence du Gouverneur de la

région d’Agadez, du Président du Réseau Parlementaire en Charge des questions relatives au Parlement des Jeunes ; des députés membres dudit réseau ; du Président du Conseil Régional ; de Son Altesse le Sultan de l’Air ; du Président de la délégation Spéciale, Maire de la commune urbaine d’Agadez ; des responsables des Forces de Défense et de Sécurité de la région d’Agadez ; des cadres régionaux, départementaux et communaux ; et de l’ensemble des 171 députés qui composent le parlement junior.

Dans son allocution de clôture, la présidente du Parlement des Jeunes, Mlle Rimana Youssouf Hassane Mayaki, a souligné que « le succès que nous venons d’enregistrer, résulte de la conjugaison d’efforts des uns et des autres.  C’est notamment le cas des responsables régionaux, eux qui n’ont ménagé aucun effort pour d’une part, rendre notre séjour agréable et nous gratifier d’exposés des plus brillant sur des thèmes aussi riches que

variés de l’autre. D’autres structures nationales et internationales se sont jointes à eux pour y apporter leur pierre. » Elle a également ajouté que « Ce succès, c’est aussi ceux qui, du côté de l’Assemblée nationale ont mobilisé députés nationaux, cadres, les accompagnatrices, les anciens jeunes parlementaires et les équipements pour notre encadrement et pour reproduire à des fins pédagogiques, en notre faveur, les procédures parlementaires. »

Mlle Rimana Youssouf Hassane Mayaki a rendu hommage à la population d’Agadez, avec à sa tête Son Altesse  le Sultan de l’Aïr, qui a-t-elle dit, « ont  rendu notre séjour si agréable que nous n’avons même pas vu le temps filer. Nos esprits resteront marqués par le spectacle  impressionnant que nous a offert la fête de BIANOU, célèbre fête spécifique à Agadez. »

A propos du Bianou, la présidente du Parlement des Jeunes a souligné que « Cette fête est venue nous rappeler en cette ère faite de propagande à fin de domination culturelle, faite de l’emprise des gadgets et autres équipements électroniques souvent très absorbants sur les plus vulnérables que nous sommes, que nous nous devons de rétablir le pont qui nous lie à nos valeurs culturelles qui sont souvent très admirées par les autres, pourvu que nous ayons la volonté de les présenter et de les valoriser. »

Après avoir rappelé tout les thèmes débattus et les activités menées au cours de cette session, Rimana Youssouf Hassane Mayaki a dit que  « avec tous ces thèmes très instructifs pour nous, le passage du Premier Ministre, accompagnés par certains membres du gouvernement a achevé de nous convaincre que notre pays ne ménage aucun effort pour transmettre aux futures générations les valeurs qui nous sont chères. »

 

La présidente du parlement des jeunes a enfin lancé un appel à l’endroit de, « ceux qui se sont fait un devoir de nous soutenir dans ce sens  afin qu’ils nous aident à mettre en place un mécanisme de restitution auprès de nos nombreux frères et sœurs qui n’ont pas eu la chance d’être membres du Parlement des Jeunes. »

 

 

Garé Amadou, AP/AN