Conférence publique à l’occasion de la Journée Mondiale des Réfugiés : Des échanges sur l’apport du Niger à la solidarité internationale

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Dans le cadre de la commémoration de la journée mondiale des réfugiés, la Commission Nationale d’Eligibilité au Statut des Réfugiés (CNE) avec l’appui de l’UNHCR, a organisé le mardi 21 juin dernier une conférence publique à Niamey, sur le thème : « Apport du Niger à la solidarité internationale ».

Cette journée, commémorée le 20 juin de chaque année depuis 2021 rappelle l’adoption de la Convention du 28 juillet 1951, relative au statut des réfugiés. Ainsi, elle a pour but de sensibiliser à la cause des réfugiés du monde.

Cette conférence a permis aux participants, essentiellement composés des étudiants et des humanitaires de mieux appréhender les cadres juridique et institutionnel de l’asile au Niger ; les bonnes pratiques de la mise en œuvre de la protection des réfugiés au Niger ; les défis persistants de protection au Niger, etc. 

Dans ses propos liminaires au lancement de la conférence, le directeur général de l’état civil, des migrations et des réfugiés du ministère de l’intérieur et de la décentralisation M. Ibrahim Malam Goni a rappelé que cette journée est célébrée pour mettre un accent sur les défis liés aux questions des réfugiés. Le Niger a accepté de bon cœur d’accueillir des réfugiés depuis plusieurs années. « Nous savons que le Niger est un pays d’hospitalité qui a une longue histoire de solidarité lui permettant d’ouvrir ses frontières pour accueillir des frères et sœurs des autres pays en détresse. Nous allons mettre l’accent sur cet aspect parce que le Niger, malgré toutes les difficultés qu’il gère sur le plan économique, social, etc. a accepté de gérer les questions des réfugiés. Cela devrait attirer l’attention de la communauté internationale pour appuyer davantage l’État du Niger dans cette politique », a dit M.  Ibrahim Malam Goni.

Selon lui, l’État du Niger mérite d’être appuyé pour un développement durable afin de mieux gérer les pressions de la gestion des réfugiés. « Vous n’êtes pas sans savoir que gérer plus de 280.000 déplacés forcés n’est pas une chose facile. Malgré la détermination et la volonté, le Gouvernement du Niger a plus besoin d’appuis et d’accompagnement pour pouvoir mieux encadrer et gérer les questions migratoires. Le Niger restera toujours parmi les pays qui garderont leurs frontières ouvertes et tendre le bras à ceux qui sont en difficulté. Mais le Niger aura besoin d’être accompagné dans ces nobles tâches »,  a affirmé le directeur général de l’état civil, des migrations et des réfugiés.

Auparavant, le représentant de l’UNHCR, M. Bah Algassimou a salué les organisateurs de cette conférence. Il a précisé que cette initiative permettra à son institution et la direction générale de l’état civil, des migrations et des réfugiés du ministère de l’intérieur de mieux communiquer sur les enjeux et défis liés à la gestion des réfugiés.

M. Bah Algassimou, a notifié que la commémoration de cette journée est une occasion pour l’UNHCR de rappeler son mandat, la protection des réfugiés, la recherche des solutions durables, le vécu des réfugiés, etc. « Au Niger, nous nous félicitons du fait que l’espace d’asile est l’un des meilleurs au monde. Notre satisfaction est totale par rapport à l’espace d’asile au Niger. Depuis que nous sommes ici, il n’y a pas eu des cas de refoulement portés à notre connaissance. Les demandeurs d’asile ont accès aux procédures, etc. Tout se passe bien avec le Gouvernement du Niger à travers la commission nationale d’éligibilité. Nous avons plus de 594.000 personnes ici au Niger. Il est tout à fait normal que la communauté internationale vienne porter son secours et sa solidarité à l’Etat du Niger, parce que la gestion des réfugiés c’est un fardeau qui a un impact sur les communautés, les ressources naturelles, etc. », a expliqué le représentant de l’UNHCR avant de lancer un appel à l’endroit de la communauté internationale pour qu’elle appuie conséquemment le Niger.

 Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)