Déclaration du Comité exécutif national du PNDS Tarayya : Le CEN PNDS soutient le Président de la République dans l’assainissement de la gestion financière du Ministère de la Défense nationale

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Comité exécutif national du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (CEN/PNDS-Tarayya) a rendu public, hier matin une déclaration, sis à son siège au quartier Zabarkan de Niamey. Dans cette déclaration, le BEN-PNDS a déploré la politisation du débat relatif à l’audit des ressources du Ministère de la Défense Nationale et réaffirmé son soutien au Président de la République dans ce processus d’assainissement de la gestion financière publique.

 

La déclaration précise de prime abord que c’est le Président Issoufou

Mahamadou qui a diligenté cet audit, a chargé le ministre Issoufou Katambé «d’assainir une gestion financière qui manifestement en a grandement besoin selon ce qu’il en savait». Bien que ce rapport d’audit s’inscrive dans cette logique, la déclaration précise qu’il est provisoire. «La prochaine étape de son cours consistera, conformément aux dispositions légales pertinentes, dans le droit des acteurs mis en cause d’y porter leur contradiction au moyen de tous les éléments de justification en leur possession» souligne la déclaration précisant que c’est seulement après cette étape cruciale que le rapport de l’audit sera définitif et que son contenu revêtira une forme achevée. «Tout ce qui sera fait par la suite est défini par une législation très précise à cet égard», ajoute la déclaration.

Le CEN PNDS a ensuite tenu à préciser que les propos du ministre Katambé ayant déclenché ce débat étaient des propos tenus en cercle restreint, enregistrés à son insu. «Comme tous les propos tenus en pareilles circonstances, nullement destinés à une diffusion publique, ils ont pu revêtir par moments un caractère excessif», souligne la déclaration. Le CEN PNDS déplore ainsi ce qu’il a qualifié de ‘’grande campagne de dénigrement mise en place faisant le procès du régime et du parti, sur le thème de sa corruption». Le CEN PNDS rappelle que la même stratégie avait déjà utilisée par les mêmes acteurs en proie au même syndrome de l’illusion de la bataille ultime lors de l’affaire Charlie en janvier 2015 et à l’occasion de la loi des finances 2018.

Le comité exécutif national du PNDS- Tarayya salue l’initiative du Président de la République de procéder à cet audit, lequel n’est pas au demeurant un cas isolé. Il l’encourage à traiter ce dossier conformément aux dispositions légales pertinentes et l’exhorte à lutter de façon implacable contre la corruption et les détournements des deniers publics dans tous les compartiments de l’administration de l’Etat et ses démembrements. Le CEN PNDS exhorte le gouvernement à réviser les règles de passation des marchés dans les secteurs de la défense et de la sécurité où le principe du secret défense donne parfois cours à des pratiques malsaines. Le Comité exécutif national soutient le ministre Issoufou Katambé et l’encourage à mettre en œuvre les instructions à lui données par le Président de la République pour assainir la gestion des ressources financières mises à la disposition de son ministère.

 

Le CEN est ensuite revenu les réalisations du régime malgré un contexte sécuritaire régional très difficile avec notamment le foyer terroriste de Boko Haram dans le bassin du lac Tchad, le foyer de l’Etat islamique dans le grand Sahara (EIGS) dans le nord du Mali et les trafics en tout genre le long de la frontière avec la Libye et le grand banditisme le long de la frontière de la région de Maradi avec certains Etats fédérés du Nigeria. «Notre parti, le PNDS-Tarayya est très fier de son action à la tête de l’Etat, dans bien des domaines et en particulier dans celui de la sécurité. Avec nos différents alliés au sein du gouvernement, sous la conduite toute de rigueur et de patriotisme du Président Issoufou nous avons mené en la matière une politique dont le plus grand des résultats c’est que notre pays tienne admirablement bon, malgré un environnement régional des plus défavorable», souligne la déclaration.

Le CEN PNDS s’est réjoui de l’accroissement des effectifs des Forces de défense et de sécurité, l’amélioration substantielle des salaires et le régime des primes et indemnités des personnels des FDS. Il ya aussi le renforcement et l’amélioration des équipements pour les FDS avec notamment l’acquisition des avions de chasse ou des hélicoptères de combat sortis d’usine, des véhicules blindés, de l’armement etc. «Tous ces efforts dans le domaine de la sécurité, en résonance avec des efforts similaires dans d’autres domaines comme l’éducation, la santé, les infrastructures routières et énergétiques, la modernisation des villes, etc., ont été réalisés sans que la base de notre économie ait connu de changement fondamental», précise la déclaration du CEN-PNDS. «Le comité exécutif national du PNDS a enfin réaffirmé son soutien aux FDS pour les sacrifices qu’elles consentent avec vaillance et patriotisme dans le cadre de cette épreuve à laquelle notre pays est soumis de façon totalement injuste», conclut la déclaration.

 

 Siradji Sanda(onep)