Dialogue de Haut niveau entre les dirigeants chinois et africains, et les représentants  du monde des affaires couplé à la 6e Conférence des entrepreneurs chinois et africains : Marcher ensemble avec l’Afrique pour la prospérité de la Chine et du continent africain

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Président de la République Populaire de Chine SE Xi Jinping et le président Sud africain SE Matamela Cyril Ramaphosa ont présidé, hier matin, au Centre National de Conférences  de Beijing, les travaux du Dialogue de Haut niveau entre les dirigeants chinois et africains, et les représentants du monde des affaires couplé à la 6e Conférence des entrepreneurs chinois et africains. Au cours de la rencontre, le Président chinois a réitéré la volonté de son pays à marcher ensemble avec l’Afrique pour la prospérité de la chine et du continent Africain. L’ouverture des travaux s’est déroulée en présence de plusieurs chefs d’Etat dont SE. Issoufou Mahamadou, Président de la République.

 

En prenant la parole à l’ouverture des travaux, le Président de la République Populaire de Chine a rappelé les dix (10) programmes de coopération  qu’il a proposés lors du dernier Sommet qui s’est tenu à Johannesburg en Afrique du Sud en 2015, visent à promouvoir le développement de la Chine et de l’Afrique. SE Xi Jinping s’est réjoui que ces initiatives ont porté leurs fruits. Il a noté que depuis trois (3) ans la Chine et l’Afrique ont renforcé leurs synergies de développement, intensifiant leurs liens économiques et commerciaux à travers entre autres la promotion de l’industrialisation et de la modernisation, la construction des infrastructures, la facilitation du commerce et de l’investissement, le renforcement  des capacités, la réduction de la pauvreté, l’amélioration du bien-être en Afrique. Il a par ailleurs indiqué que la coopération sino-africaine  contribue au redressement de l’Afrique.

« Dans le monde d’aujourd’hui, la Chine et l’Afrique sont liées par une profonde amitié traditionnelle» a-t-il dit avant de souligner que cette coopération s’est approfondie, et les échanges entre le peuple se sont multipliés. SE Xi Jinping a mentionné que la Chine et l’Afrique forment aujourd’hui une communauté de destin et une communauté d’intérêts pour la coopération gagnant-gagnant. Pour le président chinois, la situation internationale est caractérisée par des changements profonds et complexes sans précédent. La collaboration économique connait des nouvelles situations et des nouvelles caractéristiques. SE Xi Jinping a notifié que l’unilatéralisme et le protectionnisme remontent, la croissance économique manque de dynamisme, la coopération économique internationale se trouve devant un nouveau carrefour.

Il  y a cinq (5) ans de cela la Chine a, dans le but de promouvoir la prospérité et le progrès partagé, avancé l’initiative, ‘’la Ceinture et la Route’’. Cette initiative, précise le président Xi Jinping, bénéficie de large soutien et d’une participation active des Africains et de l’ensemble  de la communauté internationale. L’initiative ‘’la Ceinture et la Route’’ est basée sur l’ancienne route de la soie qui s’étendait jusqu’à l’Afrique. «La Chine soutient l’Afrique dans la participation à cette initiative» a déclaré SE Xi Jinping, précisant que cette initiative est un porteur important des ressources et des moyens à la coopération sino-africaine et perpétra davantage des marchés et d’espace. Le Président chinois a confié que la chine entend promouvoir la coordination des besoins, l’interconnexion des infrastructures, la facilitation du commerce, la coopération financière et le rapprochement des peuples. «Cette initiative innovante permet d’optimiser la distribution des ressources à l’échelle internationale, et d’associer les atouts industriels de la Chine avec les besoins de développement des pays africains», a soutenu SE Xi Jinping.

Le président chinois a expliqué que les investissements chinois en Afrique sont notamment dans la construction des infrastructures, la formation des compétences techniques dans les pays africains. «Les investissements chinois en Afrique ne sont assortis d’aucune condition politique du fait que la Chine ne s’ingère dans les affaires intérieures des autres pays, ni impose sa volonté aux autres» a soutenu SE Xi Jinping. Pour le président chinois, le manque d’infrastructures est le plus grand goulot d’étranglement qui empêche le développement de l’Afrique. C’est pourquoi les dix (10) programmes de coopération proposés par la Chine accordent une place de choix à ce volet. Les projets réalisés ou en cours de réalisation par des entreprises chinoises en Afrique permettront de réaliser plus de 30.000 kilomètres de routes, plus de 20.000 mégawatts d’électricité, et plus de 30.000 kilomètres de réseaux de transmission d’électricité selon le Président chinois.

En outre, la Chine encourage et soutient les investissements mutuels avec l’Afrique et œuvrera à réduire le contrôle d’échanges et les autres barrières des investissements pour protéger le droit et intérêt légitime des investisseurs. A cet effet, la Chine organisera dans deux (2) mois à Shanghai, la première exposition de l’importation. « C’est une nouvelle plate forme et un grand événement pour les Africains et les autres pays du monde d’explorer les marchés chinois » a confié SE Xi Jinping, ajoutant que son pays est heureux d’accueillir les entrepreneurs africains et ceux des autres pays en vue de venir investir en Chine. Il a également noté que la Chine encourage les entrepreneurs chinois à développer leurs affaires en Afrique. Pour le Président chinois l’Afrique est non seulement  une terre prometteuse, mais aussi une terre d’avenir. « Nous allons travailler ensemble pour construire la Ceinture et la Route » a-t-il insisté.

Pour SE Xi Jinping la Chine et l’Afrique sont complémentaires en ce qui concerne les ressources, sachant qu’elles sont dotées d’une grande population et des marchés prometteurs. «J’espère sincèrement que les entrepreneurs chinois et africains pourront tenir compte des conditions réelles  de la Chine et de l’Afrique, et  œuvrer avec détermination pour créer ensemble un avenir prometteur et radieux. J’espère que vous allez saisir les opportunités historiques de l’innovation. J’espère que vous allez assumer les responsabilités sociales. Investir doit apporter des bénéfices réels aux habitants locaux. Tout en cherchant à réaliser les bénéfices économiques, les entreprises doivent mettre l’accent sur le bien-être sur place» a déclaré le Président Chinois. SE Xi Jinping a également demandé aux entrepreneurs de s’investir dans le cadre de la formation des employés et l’amélioration des conditions de vie des employés. Il a invité les entrepreneurs à mettre un accent sur la protection de l’environnement dans l’exercice de leurs activités, pour créer les conditions du développement durable. Sur un tout autre plan, le président chinois a notifié que la Chine et l’Afrique partagent les mêmes objectifs de développement, c’est pourquoi il a insisté sur le fait que les deux (2) parties vont travailler ensemble afin de partager les fruits de la croissance et montrer l’exemple de la coopération internationale.

Pour sa part, le Président Sud-Africain Matamela  Cyril  Ramaphosa co-président de la cérémonie, a rappelé que la Chine et l’Afrique sont unies par une amitié très ancienne et un soutien très constant. « La Chine soutient depuis toujours ses amis africains» a-t-il déclarant précisant que le FOCAC a porté les relations sino-africaines à un niveau très élevé. Durant les trois (3) dernières années, la Chine a accordé 60 milliards de dollars pour accompagner les initiatives du développement de l’Afrique.

S’adressant à l’assistance au nom de la CEDEAO, le Président nigérian, SE

Muhammadu Buhari s’est félicité de la bonne coopération qui existe entre la Chine et les pays membres de la CEDEAO. Il a confié que c’est la première fois que tous les pays de la CEDEAO prennent part au FOCAC. « Nous serons heureux de voir que les investisseurs chinois amplifient leurs interventions dans l’espace CEDEAO pour soutenir la politiques des Etats membres en matière de lutte contre la pauvreté et contribuer au développement de nos pays membres » a déclaré le Président nigérian. Il a également noté que les pays de la CEDEAO seront heureux d’accueillir plus des touristes chinois dans l’espace communautaire ; ce qui permettra d’accroitre la mobilité humaine et les échanges  culturels.

Auparavant, les représentants des pays membres de la CEMAC, de l’Afrique de l’Est, et de l’Afrique du Sud ont également intervenu à tour de rôle pour louer la coopération sino-africaine pour les résultats tangibles obtenus ces dernières années ayant contribué à la prospérité des populations chinoises et africaines. Notons que les investisseurs chinois et africains ont réaffirmé leurs engagements à s’investir davantage pour le renforcement de la coopération sino-africaine dans un partenariat gagnant-gagnant.

 

Laouali Souleymane Envoyé Spécial(onep)