Dosso/Médias : La presse publique et privée de Dosso organise un méga concert pour la paix et la cohésion sociale

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le collectif des médias publics et privés de Dosso a organisé, le samedi 05 février, un méga concert dans le cadre de la culture de la paix et de la cohésion sociale au Niger et particulièrement à Dosso. Il a été animé par plusieurs artistes locaux. Pour donner un cachet particulier à cette manifestation, le collectif de la presse publique et privée de Dosso a fait appel à l’artiste humoriste, ambassadeur de la paix en Afrique, porte flambeau de la parenté à plaisanterie, Adoulaye Segda, plus connu sous son nom d’artiste Djingri Lompo et le roi des arènes, détenteur du sabre national Kadri Abdou dit Issaka Issaka.

A l’appel de ces deux géants de la culture et du sport au Niger, l’arène de lutte Salma Dan Rani qui a abrité les manifestations a fait guichet complet. A midi déjà, l’arène était archicomble, Dosso s’est vidée de sa population au profit de l’arène : personne ne veut se faire raconter le combat palpitant entre l’ambassadeur de la paix et le roi des arènes car Djingri Lompo s’est proclamé vainqueur avant même le début de la compétition.

Après une fatiyah suivie de l’exécution de l’hymne national du Niger, les artistes locaux de Dosso ont présenté leurs prestations. Le moment tant attendu a été l’entrée dans l’arène de l’ambassadeur de la paix Djingri Lompo à dos d’âne sous les applaudissements nourris de la jeunesse qui retrouve son idole. Le service d’ordre a eu du mal à contenir le public.

La cérémonie a été rehaussée par la présence des autorités administratives, des cadres régionaux et de nombreux invités. Dans son discours à cette circonstance, le président du collectif de la presse publique et privée, M. Moussa Hamani, directeur de la station région ORTN a remercié la population de Dosso pour ‘’cette grande mobilisation qui démontre son profond attachement à la paix et à la cohésion sociale, des vertus chères à notre pays et à la région de Dosso en particulier’’. M. Moussa Hamani a, au passage, rappelé la principale vocation de la presse qui est de faire ‘’la visibilité des actions et faits de notre société’’. Mais, aujourd’hui a-t-il affirmé, ‘’la presse a décidé de montrer à la face du monde qu’elle est multidimensionnelle, capable de faire sa propre visibilité’’. «Le collectif de la presse publique et privée de la région de Dosso donne l’exemple à travers ce concert grandeur nature sur un sujet sensible, un sujet universel à savoir la paix et la cohésion sociale dans notre pays», a-t-il estimé.

«Cette action modeste, mais noble, vise entres autre à accompagner les nombreux efforts des autorités nigériennes dans la promotion et la consolidation de la paix», a souligné le président du collectif. M. Moussa Hamani a ensuite rendu un vibrant hommage aux forces de défense et de sécurité qui se sacrifient nuit et jour pour assurer notre quiétude. «Que Dieu accueille dans son paradis éternel toutes celles et ceux qui sont tombés sur les champs d’honneur», a-t-il ajouté.

Parce que la paix n’a pas de prix et que l’union fait la force, le président du collectif de la presse publique et privée de Dosso a invité les populations à s’unir, à former un seul bloc pour barrer la route aux esprits malveillants susceptibles de troubler la paix dans notre pays. «Nous devons en outre cultiver et pérenniser la parenté à plaisanterie, cette richesse de notre patrimoine culturel qui véhicule l’union, l’entraide, la cohésion et la paix», a-t-il préconisé. Le président du collectif de la presse publique et privée de la région de Dosso a remercié Djingri Lompo et Issaka Issaka, ces deux ambassadeurs de la paix et de la cohésion sociale qui ont semé la joie dans les cœurs des dossolais et des Nigériens dans leur ensemble ainsi que les artistes locaux qui ont témoigné leur engagement pour la paix au Niger.

Mahamane Amadou, ONEP/Dosso