Entrepreneuriat agro-alimentaire féminin : L’ascension fulgurante de Mme Abdoul-karim Fatima, promotrice de “Fanta House”

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Ancienne employée de banque, mère de famille, Mme Abdoul-karim Fatima est la promotrice de Fanta house, une entreprise qui œuvre dans la transformation agro-alimentaire. Fanta House transforme tout ce qui est céréales issues de l’agriculture nigérienne. Dès le bas âge, Mme Fatima vendait de petites choses dans le quartier, mais n’avait jamais eu l’idée d’être une grande entrepreneure. «Bien que j’aie été fonctionnaire un peu tôt, cela ne m’a pas empêché de vendre des articles à mon entourage, à mes collègues et à la famille», a-t-elle affirmé. Mais au fil des années et des expériences, Mme Abdoul-Karim a su mettre en place un véritable business qui créé de l’emploi tout en valorisant les produits locaux.

Au niveau de son site de production situé au quartier Koubia rue de l’élevage, Fanta house compte aujourd’hui 07 employés permanents, 10 temporaires, et 30 occasionnels. Mme Fatima affirme qu’elle emploie plus de femmes que d’hommes car pour elle, il est grand temps que la femme soit indépendante et autonome.

Au tout début, Mme Fatima était passionnée de la restauration, mais ayant une santé fragile, elle a finalement abandonné ce projet. Mme Fatima a commencé à entreprendre en 2017. Par la suite elle s’est engagée dans le domaine de la transformation agro-alimentaire. «Plusieurs fois, j’ai remarqué qu’il y avait de plus en plus des produits transformés et vendus dans les alimentations. C’est de là que l’idée d’en faire autant m’est venue en tête. J’ai donc payé un produit préfabriqué pour aller essayer», a-t-elle indiqué.

Ainsi, cette femme battante a commencé la transformation agro-alimentaire avec un budget de 22.500 FCFA. «Au début, je faisais mes ventes moi-même et mes clients s’informent de bouche à oreille, pendant les cérémonies, les ‘’foyandis’’ qu’organisent les femmes. J’étais encore en ce temps employée de banque. Actuellement, nous transformons le riz, le maïs, le sorgho, le niébé, le fonio, le moringa, le souchet, la poudre de pain de pinge en divers produits. Nous avons du couscous en plusieurs variétés dont le couscous de riz précuit, garni avec des légumes, le couscous de riz comme le “tousmé” mais à base de riz, on a le couscous de riz à trois céréales, ou le couscous de Sorgho, de maïs. Nous avons aussi plusieurs types de farines, comme la farine pour la bouillie à base de mil, à base de maïs, à base de sorgho, et les farines pour les pâtes blanches et jaunes (de 1kg jusqu’à 50 kg) et nous avons aussi des grumeaux pour les dégués, des farines infantiles à plusieurs modèles», a expliqué Mme Fatima.

Elle est satisfaite de son business car sa production est consommée dans un bref délai. Elle en fait des livraisons hebdomadaires de stocks dans les alimentations de la place. «Il y’a des clients qui viennent jusqu’au niveau de l’unité de production pour se procurer nos produits où à travers la commande en ligne. Nous faisons également des coffrets ou paniers qui regroupent nos différents produits, sur commande ou lors des foires et expositions», a-t-elle ajouté. Les prix des produits de Fanta house varient de 500 FCFA à 5.000 FCFA et les prix des paniers ou coffrets varient en fonction de la valeur des produits qui s’y trouvent.

Un an après la création de son entreprise, la promotrice de “Fanta House” a effectué sa première participation à la foire du Sahel en 2018. «L’emballage de mes produits n’était pas professionnel et les étiquettes n’étaient pas conformes, la présentation n’était pas à la hauteur, nous avons eu lors de cette foire des partenaires qui nous ont appuyés comme le Centre Culturel Américain qui nous ont fait des formations de renforcement de capacités qui nous ont permis de développer notre entreprise. J’ai effectué aussi beaucoup de voyage d’étude et à l’international avec le ministère de l’Agriculture et les partenaires. J’ai été à N’Djamena, pour représenter le Niger, en tant que lauréate, j’ai été à Tunis, en Chine, à Abidjan, dans le cadre des expositions», a-t-elle déclaré.

Aussi, avec l’accompagnement de l’initiative 3N, Fanta house a eu beaucoup d’appui. Elle a, à travers agri-focus et l’appui de l’Initiative 3N, certifié plus de 47 produits avec l’AMNC dont le couscous de riz avec l’appui d’Oxfam. L’entreprise Fanta house a par la suite été dotée d’une conditionneuse de farine, d’une grande valeur qui peut emballer mille sachets en une heure.

De 2018 à aujourd’hui, Mme Fatima a eu une fulgurante progression. Lors du Sahel 2019, grâce à son innovation sur le couscous de fonio amélioré à l’arachide appelé le ‘’djouka’’, elle a remporté le 2ème prix du président de l’Assemblée Nationale d’une valeur de 2.500.000F CFA. Au Sahel 2020, Mme Abdoul-Karim Fatima a remporté le 1er prix du Président de la République d’une valeur de 5.000.000 FCFA après avoir innové un produit appelé le sésamil, un produit enrichi au sésame. «Après toutes ces réalisations, je ne peux que me féliciter. Ma production a augmenté, avec plus de points de ventes dans les alimentations et les supermarchés et mes produits vont jusqu’à à l’étranger», s’est-elle réjouie.

Rachida Abdou Ibrahim (Stagiaire)