Entretien avec le Commissaire général de l’Association des Scouts du Niger : «Nous avons mobilisé 1.750 bénévoles scouts pour sensibiliser les populations sur la pandémie du Covid-19», déclare M. Sani Ayouba

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

 

Le Commissaire General de l’Association des Scouts du Niger effectue une visite dans la région de Diffa. Les Scouts du Niger sont l’une des plus grandes associations de jeunesse avec plus de 3000 membres sur le plan national. Dans cet entretien M. Sani Ayouba évoque les objectifs de sa mission dans la région de Diffa ainsi que les activités que mène son association en appui aux efforts des pouvoirs publics dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19 au Niger.

Monsieur le Commissaire général, quel est l’objet de votre mission à Diffa ?

Nous sommes à Diffa dans le cadre de la supervision de nos activités de riposte contre la propagation de la pandémie de la maladie à coronavirus ou COVID-19.

 

Pouvez-vous nous présenter votre structure et ses attributions ?

Le scoutisme est un mouvement éducatif pour les jeunes. Notre mission est de contribuer à l’éducation des jeunes sans distinction de sexe, de religion, d’ethnie, d’origine sociale en leur offrant la possibilité de prendre part à un ensemble d’activités leur permettant de devenir des citoyens responsables, actifs, heureux et utiles dans leurs communautés respectives. La vision du scoutisme est de contribuer à la création d’un monde meilleur. L’Association des Scouts du Niger œuvre pour le service envers autrui et la solidarité, afin de préparer chaque personne à apporter une contribution positive à la société. Elle agit dans le respect de la dignité de l’homme, de l’intégrité de la nature, de la paix et de la coopération entre les peuples. Les objectifs du scoutisme nigérien sont entre autres de contribuer à l’éducation entière des jeunes filles et garçons du Niger ; d’encourager les jeunes à participer activement au processus de développement économique, social et culturel du pays ; de préparer les jeunes à devenir des citoyens responsables pour un monde meilleur et de développer, chez les jeunes, l’amour de Dieu et du prochain, les valeurs sociales et morales de solidarité.

 

Face à la pandémie du Covid 19, quelles sont les actions que vous avez menées à travers votre structure pour accompagner l’État dans la lutte de cette crise sanitaire ?

Pour compléter les mesures prises par le gouvernement, l’Association des Scouts du Niger, en partenariat avec l’UNICEF, a lancé sa campagne d’information intitulée «La jeunesse du Niger s’engage contre le COVID-19». Cette dernière a pour objectif de lutter contre la propagation de l’épidémie par une campagne de sensibilisation de masse à destination des populations urbaines et rurales et la mise en place de comités de veille communautaire. Ces comités de veille sont composés du chef de quartier et ou son représentant, une déléguée des femmes, un scout et quatre autres jeunes du quartier. Des volontaires vont dans les quartiers pour informer les populations sur le virus, ses symptômes et les gestes barrières à adopter. Pour cela, ils ont suivi au préalable une formation pour développer une expertise dans le domaine et pouvoir répondre à la plupart des interrogations des populations. S’ils n’ont pas la réponse à certaines d’entre elles, ils dirigent alors les demandeurs vers des médecins ou d’autres personnes plus qualifiées. Dans le même temps, des spots vidéo, des infographies et clips audio prônant les bonnes pratiques sont produits et diffusés.

Nous ambitionnons à travers cette campagne de toucher 630.000 ménages, soit 4.410.000 de personnes à travers le pays grâce au concours de 1.750 bénévoles, scouts pour la plupart mais pas que, et qui sont repartis en des binômes qui doivent atteindre 800 ménages par binôme. Dans chaque région, un comité de pilotage coordonné par les Scouts du Niger veille à la mise en œuvre des activités pour une période de 4 mois, comportant une étape post-covid-19 pour une meilleure pérennisation des acquis et à titre préventif.

 

Qu’est ce qui vous a motivé à engager ces actions ?

Depuis l’appel à mobilisation du Président de la République, avec les membres de mon équipe on se demandait comment nos bénévoles pouvaient se mettre au service pour la riposte contre cette pandémie. L’idée de la campagne est née et l’appui de l’Unicef a été déterminant pour sa mise en œuvre. Nous rappelons la nécessité du respect des mesures sanitaires prises par les autorités pour mieux se protéger et protéger les autres. Ensemble, controns le Covid-19 au Niger et partout.

 

Mato Adamou ONEP/Diffa