Fin de la formation des Hauts cadres civils et militaires sur la Gouvernance et la réforme du secteur de la sécurité (G-RSS) : Les participants suffisamment outillés sur le concept et les contours de la G-RSS

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Organisé à l’initiative du Centre National d’Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS), avec l’appui financier de la Coopération Allemande, et le soutien technique et pédagogique du Centre pour le Contrôle Démocratique des Forces Armées (DCAF), le séminaire de formation des hauts cadres civils et militaires sur la gouvernance et la Réforme du Secteur de la Sécurité (G-RSS), a clos ses travaux, hier, à l’Hôtel Bravia de Niamey.

Durant les trois jours de travaux, les participants composés d’officiers des différents corps des forces de défense et de sécurité, des représentants d’institutions de l’Etat, des médias et des acteurs de la société civile, ont suivi avec un réel intérêt les sessions de formation axées sur plusieurs thèmes dont, entre autres, les principes de la gouvernance démocratique dans le processus de Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) ; les processus de développement de politiques de sécurité –situation au Niger ; l’élaboration des politiques nationales de sécurité ; le rôle des acteurs extérieurs aux forces de défense et de sécurité dans le processus global de la Réforme du Secteur de la Sécurité; le rôle de la gouvernance et la Réforme du Secteur de la Sécurité dans les contextes de conflit ou de crise sécuritaires ; les questions de genre dans la modernisation du secteur de la sécurité, etc. Ces modules ont été soutenus par des exercices pratiques en travaux de groupe.

Au cours de toutes ces sessions, animées avec tact par le Général Bernard Belondrade et M. Ibrahim Massaoudou, les deux experts du Centre pour le Contrôle Démocratique des Forces Armées (DCAF), les participants ont eu l’opportunité d’approfondir leurs connaissances sur les différents aspects de la gouvernance et la réforme du secteur de la sécurité. La vivacité des échanges qui ont dit suffisamment sur la pertinence des thèmes ainsi que sur l’intérêt qu’ils suscitent auprès des participants.

C’est dire toute la satisfaction, aussi bien des participants que des formateurs, eux-mêmes. C’est du moins ce qui est apparu à la clôture des travaux avec les sincères remerciements des participants à l’endroit du CNESS et des formateurs, par la voix de leur représentant le Colonel Major Ali Mahamadou Issa, ainsi que de l’intervention du Général Bernard Belondrade qui a tenu à souligner la qualité des échanges.

A. Soumana(onep)