Formation des formateurs sur les Droits de l’Homme : Renforcement des capacités de 30 instructeurs des Forces de Défense et de Sécurité

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Les travaux de l’atelier de formation des formateurs sur les droits de l’Homme, le droit international humanitaire et le droit des refugiés au profit des instructeurs des écoles et centre de formation des Forces de Défenses et de sécurité nigériennes ont débuté hier matin à Niamey. Cette formation, qui durera 4 jours, a réuni trente (30) participants issus des différentes unités de l’armée nigérienne, de la gendarmerie nationale, de la garde nationale, de l’administration pénitentiaire, de la police nationale et de la protection civile. C’est le représentant de la Haut-commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme au Niger Dr. Omer Kebiwou Kalameu qui a présidé la cérémonie d’ouverture.

L’objectif de ces 4 jours d’intenses sessions interactives combinant des communications en plénières, des ateliers, exercices, examens et évaluation, est de renforcer les capacités en termes de formation de ces instructeurs en vue de l’établissement d’un pool de formateurs pouvant servir pendant les formations pré-déploiement de la FC G5S et aussi de renforcer les capacités de leurs points focaux à la fois au sein du PCIAT, des bataillons et des secteurs sur le droit international humanitaire, les droits de l’homme et le droit international des réfugiés.

Dans son discours d’ouverture, Dr. Omer Kebiwou Kalameu a indiqué que cette formation financée par le HCDH, l’Union Européenne et organisée en étroite collaboration entre le Fuseau Centre de la Force conjointe et le Projet du HCDH (Haut Commissariat aux Droits de l’Homme), répond à une recommandation formulée à l’issue de la formation avancée en droit des conflits armés organisée en Décembre 2018 par le Projet Cadre de conformité en collaboration avec l’Institut International de droit Humanitaire de San Remo en Italie.

Le Représentant de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme au Niger a notifié que les enseignements qui seront transmises au cours de cette formation visent à doter les participants des fondamentaux en matières des droits de l’homme, du droit international humanitaire et du droit international des réfugiés, singulièrement en lien avec les opérations et activités militaires, et de leur donner le goût d’en explorer de façon plus autonome leurs aspects les plus complexes. Aussi, a-t-il dit, cette formation vise également à doter les participants des outils et techniques pédagogiques adéquats de formation afin de leur permettre de transmettre, à leur tour, avec efficacité et dans les règles de l’art, les connaissances qu’ils auront acquises sur les corps de règles visés et, au final, de bien prendre en charge leur rôle d’instructeurs.

Dr. Omer Kebiwou Kalameu s’est par ailleurs réjoui de la confiance que le G 5 Sahel dans son ensemble et le Niger ont placé au HCDH en lui permettant d’accompagner la FC-G 5 Sahel, et au-delà les Forces de défenses et de sécurité en général, dans l’intégration et l’appropriation des droits de l’homme, du droit international humanitaire et du droit international des réfugiés. Il a également tenu à

remercier les autorités nigériennes ainsi que le Fuseau Centre de la Force Conjointe du G 5 Sahel pour leur soutien et leur collaboration.

 Aminatou Seydou Harouna(onep)

et Assad Hamadou  (Stagiaire)