Forum d’échanges et de validation du Guide de communication électorale et la Grille de monitoring des radios : Pour une bonne communication et un climat apaisé en période électorale

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

L’observatoire Nigérien Indépendant des Médias pour l’Ethique et la Déontologie (ONIMED) a organisé, le samedi dernier à la Maison de la Presse, un forum d’échanges et de validation du Guide de communication électorale et la Grille de monitoring des radios. C’est le Président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) M. Kabir Sani, qui a présidé la cérémonie d’ouverture dudit forum en présence de plusieurs acteurs intervenant dans le processus électoral au Niger notamment les responsables des médias, les représentants des partis politiques.

Organisé en partenariat avec la Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest-(MFWA), ce forum, dont l’objectif est de valider le guide de communication en période électorale, s’est tenu en prélude aux prochaines échéances électorales au Niger. Dans son discours d’ouverture, le Président du Conseil supérieur de la Communication s’est réjoui de l’organisation d’une telle activité qui s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités des organisations politiques et des responsables des médias dans la perspective de la couverture médiatique du processus électoral en cours au Niger. Le Forum, a souligné M. Kabir Sani, servira de cadre pour sensibiliser les communicateurs des partis politiques sur l’instrument de monitoring et le guide de communication en période électorale.  «Ce guide est une contribution pour aider les acteurs politiques et médiatiques aux implications et perspectives de ce contexte électoral afin de promouvoir une couverture médiatique des campagnes électorales dignes, basées sur les faits et axées sur les enjeux réels au Niger. Le Guide a une fonction pédagogique et de surveillance et permettra aux parties prenantes d’apprécier et d’employer un langage décent dans le processus des campagnes politiques», a-t-il indiqué.

Selon le président du CSC, ce guide vise deux (2) objectifs. Il s’agit premièrement de faciliter la divulgation et la transparence liée au champ des éléments et à la nature des expressions considérées et codées comme indécentes dans le cadre du projet de surveillance du langage de campagne dans les médias. Deuxièmement il sert à appuyer le plaidoyer. Cette rencontre, a-t-il dit, offre un moyen de soutenir la campagne pour une culture de communication politique axée sur les enjeux électoraux. Le guide fournit un outil de veille afin d’éviter les insultes et autres expressions indécentes dans la couverture médiatique du processus électoral.

Le Président du CSC a saisi cette opportunité pour rassurer les responsables des médias et les représentants des partis politiques que son Institution veillera au respect de tous les principes d’apaisement du climat électoral dans notre pays. Comme à son habitude, le CSC veillera à la répartition équitable des temps de passages des candidats des partis politiques et des groupements des partis politiques dans les différents médias.

Le Président de l’Observatoire Nigérien Indépendant des Médias pour l’Ethique et la Déontologie (ONIMED) M. Mamane Jaharou a pour sa part souligné l’importance que revêt une telle rencontre qui se tient dans un contexte de processus électoral dans notre pays. Selon lui, cet organe d’autorégulation veille au respect de l’éthique et de la déontologie dans les médias. «A ce titre nous réalisons des rapports de monitoring des contenus des médias», a-t-il déclaré. Vue la place qu’occupe les médias dans les débats politiques, et surtout la radio, l’ONIMED a jugé utile d’’étendre les activités du monitoring aux radios en période électorale. «Ainsi en prélude aux élections générales en cours, l’ONIMED (…) va former dix (10) agents de monitoring. Ils auront la charge de suivre le contenu des dix (10) radios installées à Niamey, tout au long du processus électoral», a dit le Président de l’ONIMED. Il s’est notamment réjoui de l’accompagnement du CSC, de la Maison de la Presse avant d’inviter les acteurs politiques et les organisations socioprofessionnelles des médias à faire preuve de retenue et de professionnalisme dans leurs activités respectives.

 

  Ali maman(onep)