Journée Internationale de la Francophonie : «Notre lien autour de cette langue est aussi un lien d’humanisme et de solidarité», déclare M. Marou Amadou

Société
Spread the love

Sharing is caring!

À l’instar des pays des francophones, le Niger  a commémoré, le 20 mars dernier, la Journée Internationale de la Francophonie. À cette occasion le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur par intérim, M. Marou Amadou a livré un message dans lequel il a parlé entre autres des objectifs visés à travers la commémoration de cette  journée qui, est placée cette année sous le thème «Femmes francophones, Femmes  résilientes».

Dans son message, le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieurs par intérim a d’abord rappelé que cette année la commémoration de la Journée Internationale de la Francophonie se passe dans un contexte particulièrement préoccupant pour le monde qui se trouve confronté au tragique avènement de la pandémie de la COVID-19 à laquelle les 88 Etats rassemblés au sein de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), comme tous les Etats du monde, payent un lourd tribut. A cet effet, M. Marou Amadou a noté que cette pandémie n’a pas épargné les Etats francophones qui subissent les conséquences néfastes. Il a par ailleurs notifié que la pandémie a impacté non seulement la santé, mais aussi le développement économique des pays.

Parlant du choix du thème pour la commémoration de cette journée, M. Marou Amadou a indiqué que cela se justifie par le fait qu’en temps de crise, les femmes se retrouvent en première ligne face aux aléas récurrents des conditions de vie qui veulent les confiner dans cette situation, plonger dans la précarité, exsangues de toute force. Pour ressurgir, les femmes se doivent, selon le ministre Marou, de résister. L’OIF, agit en droite ligne de son programme quadriennal 2019-2022 à travers des projets dédiés à l’autonomisation économique des femmes particulièrement affectées par les conséquences de la crise sanitaire. M. Marou Amadou a souligné que c’est dans le cadre qu’a été lancée la première édition de l’appel à projets  du fonds de la Francophonie «la Francophonie avec elles», qui est un programme lancé le 17 Juillet 2020 visant la solidarité et l’amélioration de la condition de la femme, en soutenant à travers des initiatives propres, leur accès à l’autonomie économique dans une optique de résilience accrue.

En outre, le ministre des Affaires étrangères par intérim a rappelé que la Francophonie œuvre depuis plus de vingt ans en faveur de la réduction des inégalités entre les femmes et les hommes au sein de l’espace francophone dans ses différents domaines d’intervention à savoir les droits et la lutte contre les discriminations et les violences ; l’éducation des filles, l’autonomisation économique ; le leadership et participation à la prise de décision. «Le 20 Mars, nous fêtons le partage de notre bien commun cette belle langue qu’est le français, notre lien  autour de cette langue, est aussi un lien d’humanisme et de solidarité. C’est aujourd’hui 300 millions de locuteurs qui partagent cette langue sur les cinq continents du monde, constituant ainsi un espace non seulement linguistique, mais aussi propice aux échanges et à l’enrichissement mutuel dans le respect de la diversité», a-t-il estimé. M. Marou Amadou a rappelé que la Francophonie intervient dans des domaines aussi multiples que variés comme la promotion de la langue française et la diversité culturelle et linguistique ; la promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’homme; l’éducation et la formation ; le développement durable et la solidarité ; la culture  numérique ; la jeunesse ; l’égalité des genres, etc. Il a enfin précisé que le Niger célèbre chaque année cette journée à travers plusieurs activités organisées par la Commission Nationale de la Francophonie en collaboration avec les ministères techniques concernés.

 Laouali Souleymane(onep)