Journée Mondiale de Lutte Contre le Travail des Enfants : Mobilisation pour mettre fin au travail des enfants

Société
Spread the love

Sharing is caring!

À l’instar de tous les Etats membres de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), le Niger a commémoré le samedi 12 juin 2021, la journée mondiale de lutte contre le travail des enfants. A cette occasion le ministre de l’emploi, du travail et de la protection sociale, Dr Ibrahim Boukary a livré le vendredi 11 juin 2021, un message dans lequel il a confirmé l’engagement permanent des pouvoirs publics en faveur des questions de l’enfance et le souci constant d’améliorer la situation de cette couche de la population. Le thème retenu cette année est « Agissons maintenant pour mettre fin au travail des enfants ».

Le travail des enfants est par définition toute occupation qui prive les enfants de leur enfance, de leur potentiel et de leur dignité. Ce sont des activités qui portent atteintes à leur intégrité physique et mentale entravant de ce fait leur bon développement.

Dans le message qu’il a livré, le ministre de l’emploi, du travail et de la protection sociale a indiqué que le choix du thème de cette année revêt une importance capitale dans un contexte où le monde entier est uni dans cette lutte commune contre la pandémie de la COVID19.

De ce fait, a-t-il confié, cet événement de portée mondiale est organisé au Niger avec une originalité qui consiste à le célébrer de façon rotative dans les différentes régions. Cela, afin d’impliquer activement toutes les populations nigériennes dans la vaste campagne de lutte contre le travail des enfants. Ainsi cette année, c’est la région de Dosso qui a été retenue comme région phare pour abriter toutes les activités commémoratives.

Le ministre a révélé que malgré les progrès enregistrés avec la diminution de 38% du travail des enfants au cours de la dernière décennie, 218 millions enfants entre 5 et 17 ans sont occupés économiquement dans le monde. Parmi eux, a-t-il précisé, 152 millions sont astreints au travail dont près de la moitié ; soit 73 millions, accomplissent des travaux dangereux.

La prévalence du travail dangereux des enfants a souligné le ministre sur le plan national et international appelle à prendre des mesures immédiates et efficaces pour interdire et éliminer le travail des enfants sous toutes ses formes.

D’ailleurs, à cette occasion a déclaré le ministre que plusieurs manifestations sont organisées dans le monde entier offrant l’opportunité d’obtenir des aides supplémentaires de la part des gouvernements et des partenaires sociaux, mandants de l’OIT, la société civile et autres institutions en faveur de la campagne contre le travail des enfants.

Ainsi, a soutenu Dr Ibrahim Boukary, il est temps d’accélérer le rythme des progrès, d’inspirer des actions législatives et concrètes pour éliminer définitivement le travail des enfants et de passer des engagements aux actes d’où le thème « agissons maintenant pour mettre fin au travail des enfants ! ».

Rahila Tagou(onep)