Lancement de la saison sportive 2022 de la Fédération Nigérienne du Cyclisme : Promouvoir la pratique du cyclisme à la base

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La Fédération Nigérienne du Cyclisme a lancé, le dimanche 13 mars dernier, sa saison sportive au titre de l’année 2022. A cette occasion, plusieurs activités ont été organisées au Stade général Seini Kountché de Niamey sous le parrainage du ministre de la Jeunesse et de Sports et en présence des membres du bureau de ladite fédération, du représentant du COSNI et des responsables de certaines fédérations sportives.

Le lancement de cette saison a été sanctionné par plusieurs courses à vélo. D’abord une course féminine sur 6 km, ensuite une course homme sur 20 km et enfin une course à l’attention des petits enfants sur 1 km. Pour la circonstance, le public principalement mobilisé à côté de la ligne d’arrivée a beaucoup contribué pour l’animation de l’activité. Il a assisté à des courses de grandes factures avec des jeunes filles et garçons très motivés qui ont retrouvé le sourire pour la reprise de l’activité.

Cette occasion a été saisie par la fédération pour présenter au ministre de la Jeunesse et de Sports les nouvelles acquisitions de vélos neufs, don de l’Union Internationale Cycliste à travers sa branche solidarité.

Le président de la Fédération Nigérienne du Cyclisme, M. Zakari Djibo a rendu hommage au ministre pour avoir accepté de répondre présent à ce lancement de la saison sportive du cyclisme. Il a ensuite remercié les médias qui continuent à accompagner les fédérations sportives en générale et sa fédération en particulier dans leurs activités. M. Zakari Djibo a souligné qu’à travers ces activités, il s’agit pour la fédération de redynamiser le cyclisme au Niger, notamment, la préparation des différentes compétitions nationales et internationales.

 «On a fait une très belle acquisition de vélo de très haut niveau qui peuvent nous permettre aujourd’hui de participer à toutes les compétitions du monde», a-t-il déclaré, annonçant aussi la volonté de la Fédération de faire la promotion du cyclisme à la base, qui est un des objectifs de l’Union Internationale Cycliste. Cela se fera en tenant compte du genre. «Il faut aider les jeunes filles à se rendre autonome à travers le sport», explique-t-il.

Parmi les compétitions en vue, le président de la fédération a cité le championnat national qui va être la compétition phare au niveau national, en junior comme en sénior. Il y’a aussi, ajoute-t-il, la participation à des compétitions internationales. «Vous savez en sport pour connaitre son vrai niveau, il faut toujours sortir pour se mesurer aux autres pays. Pour cela, cette année nous avons des formations d’entraîneur niveau 1 et 2 et des formations en mécanique. Avec l’appui du Ministère et de l’Union Internationale Cycliste nous pensons pouvoir former tous les acteurs à l’intérieur du pays de façon à leur permettre d’organiser des événements de qualité», a-t-il dit.

En fin le président de la fédération nigérienne de cyclisme a invité les usagers de la route à plus de patience. «Vous savez en cyclisme, il faut beaucoup de patience. Nous demandons la patience, notamment auprès des usagers de la route. La route, c’est notre principal équipement. C’est notre principale infrastructure sur laquelle nous faisons nos activités, donc nous sollicitons l’indulgence des usagers de la route, surtout lorsqu’il y a des courses», a-t-il déclaré.

Il faut noter que les trois premiers coureurs de chaque catégorie, homme et femme, ont été récompensés. Chez les filles sur une distance de 6 Km Chérifa Kariman s’est classée première avec un temps de 8 mn 10 s ; deuxième Rainatan Hamadan avec 8 mn 40 s et troisième Ramatou Abolanlayer avec 8 mn 45 s. Chez les garçons sur la distance de 20 km : premier Issoufou Mahamadou avec un temps de 23 mn 5 s; deuxième Ibrahim Sani avec un temps de 24 mn 14 s et troisième Seydou Ibrahim avec un temps de 25 mn 00. Les autres participants ont chacun reçu un prix d’encouragement.

 Ali Maman(onep)