Lancement du projet Lafia : Promouvoir la recherche et l’information dans le domaine des sciences médicales

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Ministre de la Santé Publique Dr Idi Illiassou Maïnassara a présidé, le samedi 3 octobre dernier à l’hôtel Bravia de Niamey, la cérémonie de lancement du Projet Lafia. Lafia, qui veut dire santé en langue haoussa, est un projet initié et coordonné par Dr Djibrine Mariama dite Mayra. A travers son magazine ce projet ambitionne de diffuser des contenus fiables, crédibles qui font la promotion de la science. Son objectif principal est de vulgariser les connaissances dans le domaine de la santé et du bien-être.

A travers son magazine (en ligne et sur papier) Lafia traitera des thématiques sur la santé et le bien-être ; la recherche médicale, la communication; le plaidoyer pour un meilleur accès au droit à la santé notamment pour les femmes, les enfants, et les personnes en situation de handicap; la sensibilisation, la vulgarisation des politiques publiques, les normes, les mesures et les bonnes pratiques relatives à la santé. En un mot Lafia magazine entend servir de canal pour nos chercheurs et universitaires pour partager les résultats de leurs recherches. Ce magazine entend aussi contribuer à l’effort de sensibilisation publique pour le respect des mesures barrières de lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus.

Ainsi, dans le discours qu’il a prononcé au nom du Premier Ministre parrain de ladite activité, Dr Idi Illiassou Maïnassara a présenté tous les encouragements et les félicitations du Gouvernement aux initiateurs de ce projet. Contexte oblige, le Ministre de la Santé a insisté sur cette pandémie de la COVID 19, qui a entrainé des conséquences humaines, sociales et économiques. Selon les données de l’OMS, a-t-il dit, la situation épidémiologique à la date de 28 septembre 2020 fait état de de plus 32,7 millions des cas notifiés et 991.000 décès à travers le monde. «En Afrique à la même date il a été notifié 1.172.342 cas avec 25.481 décès. Dans l’espace CEDEAO la situation au 2 octobre 2020 se présente comme suit : 176.681 cas confirmés ; 158.833 guéris et 2.620 décès. Au Niger à la date du 2 octobre 2020, un cumul de 1.198 cas, 1.115 guéris et 69 décès a été notifié », a souligné le ministre de la Santé publique. Dr Idi Illiassou Mainassara s’est félicité de l’évolution favorable dans la lutte contre cette pandémie en Afrique en général et au Niger en particulier. Il a tout cependant invité la population à poursuivre l’effort dans le respect strict des mesures barrières afin de stopper la propagation de ce virus dans notre pays. «La situation actuelle nous appelle à plus de vigilance et au respect de toutes les mesures en vigueur dont celles du port des bavettes, le lavage des mains et la distanciation physique. Cela se justifie d’autant plus face au relâchement de ces mesures surtout le port de bavette», a-t-il dit.

Pour sa part, Dr Djibrine Mariama, promotrice de cette initiative, a présenté toute sa compassion aux centaines et milliers de victimes de la pandémie à Coronavirus tant au Niger que dans le monde. La promotrice du Magazine Lafia a souligné la rude épreuve à laquelle cette pandémie a mis le système de santé à travers le monde. Face à ce type de maladie, la seule alternative qui vaille, c’est informer les citoyens sur les mesures à observer, pour se mettre à l’abri  de la maladie. C’est dans ce sens que le Projet «LAFIA», entend apporter substantiellement sa contribution», a-t-elle dit. C’est pourquoi elle a notifié que le thème du lancement du projet  «LAFIA» au Niger est «Ensemble, poursuivons les efforts de riposte contre la pandémie à coronavirus».

«Dans ce contexte de fake news, la contribution de Magazine LAFIA, sera, sans doute importante en matière de traitement de l’information de type sanitaire. Car La diffusion d’informations fausses coûte des vies. Elle nuit à la santé physique et mentale des individus, accroît la stigmatisation, menace de précieux acquis en matière de santé et conduit à un non-respect des mesures de santé publique, réduisant par là-même leur efficacité et compromettant la capacité des pays à enrayer la pandémie», a-t-elle poursuivi.

A cette occasion un panel a été organisé et animé par trois personnalités, à savoir le Ministre de la Santé Publique Dr Idi Illiassou Maïnassara qui a fait sa communication sur «le bilan et perspectives de la riposte contre la COVID 19 au Niger», Pr Madi Nayama qui a entretenu l’assistance sur le thème «Prévalence et stratégie de lutte contre les cancers féminins au Niger» et enfin M. Ibrahim Guimba Saidou Directeur Général de l’ANSI qui a fait sa communication sur le thème «l’utilisation des nouvelles technologies pour améliorer l’accès au droit à la santé».

 

 Ali Maman(onep)