Le PAM, lauréat du Prix Nobel de la Paix 2020 : Le représentant, Directeur-pays du PAM au Niger salue un travail commun

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

A la veille de la célébration de son 60ème, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) vient de recevoir le Prix Nobel de la Paix 2020. Ce très prestigieux prix attribué à cet organisme créé en 1961 vient donc de couronner 59 années de travail accompli  au service des populations vulnérables des quatre coins du monde dont le Niger où il s’est installé en 1968. A cette occasion heureuse, le représentant et Directeur-pays  du PAM, M  Sory Ouane a animé une conférence de presse.

Lors de son face-à-face avec la presse nigérienne, il s’est agi pour le premier responsable du PAM au Niger d’évoquer entre autres le Prix Nobel attribué à l’institution mais aussi les multiples opérations que cet organisme met en œuvre pour «sauver des vies, changer les vies» dans notre pays. Le Prix Nobel de la Paix 2020 est attribué au PAM «pour ses efforts de lutte contre la faim, pour sa contribution à l’amélioration des conditions de paix dans les zones touchées par les conflits et pour avoir joué un rôle moteur dans les efforts visant à empêcher l’utilisation de la faim comme arme de guerre et de conflit», a-t-il dit, citant le comité Nobel qui justifiait son choix pour cet organisme. Le lien entre la faim et les conflits est évident, selon le Directeur-pays du PAM qui a souligné que 800 millions de personnes ont faim dans le monde et 10 des 13 grandes crises alimentaires mondiales sont causées par des conflits. Il est aussi établi que les conflits et l’insécurité cumulés aux chocs climatiques et aux difficultés économiques sont les principaux facteurs de la faim.

Dans de nombreuses zones d’intervention du PAM, les personnes assistées ont, dit-il, fui les conflits et ont été forcées d’abandonner tout: terres, maisons, biens et autres moyens d’existence. «En définitif, la faim est à la fois une cause et une conséquence des conflits» a indiqué M Sory Ouane tout en soulignant que «sans paix et sans stabilité, on ne peut pas atteindre l’objectif Faim Zéro». Selon lui, l’attribution du Prix Nobel au PAM replace la question de la faim au centre de l’attention mondiale et que l’assistance alimentaire sauve des vies des personnes victimes des conflits et des catastrophes naturelles et reste un outil vital de promotion du développement et de la stabilité. Le PAM à travers ses actions œuvre pour la paix et travaille en première ligne des conflits et catastrophes depuis plus de cinq décennies. Il sauve des vies dans les situations d’urgence, redonne l’espoir aux millions de victimes des conflits dans le monde. Au Niger, c’est 52 années de travail accompli aux côtés des autorités et d’autres partenaires pour lutter essentiellement contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle année après année, renforcer la résilience des populations face aux chocs notamment climatiques menaçant les capacités agricoles et les moyens de subsistance.

Sur ce dernier point, le Directeur pays a précisé que le PAM a, depuis 2018, mis beaucoup plus d’accents sur des interventions intégrées de résilience couvrant la création d’actifs productifs, la nutrition intégrée, les cantines scolaires et le renforcement des capacités. Illustrant son propos, M Ouane a mentionné que 650.000 personnes ciblées reparties sur 270 sites ont été assistées, environ 55.000 ha de terres agricoles, pastorales et sylvo-pastorales ont été réhabilités en plus de 396.176 enfants et femmes  enceintes et allaitantes qui ont bénéficié du traitement et de la prévention de la malnutrition aigüe modérée. Dans le secteur éducatif, c’est un total de 127.000 enfants de 820 cantines scolaires qui ont été assistés, 150.000 d’entre eux ont reçu des rations alimentaires sèches de trois mois à partir du mois d’avril pour cause de la Covid 19. En outre, 5000 tonnes de mil et 3000 autres de niébé ont été achetées auprès des organisations de producteurs pour un coût total de 3,5 millions dollars selon le Directeur-pays du PAM.

Des actions multiples du PAM au Niger, il faut aussi souligner le service de transport aérien humanitaire des Nations Unies UNHAS géré par le PAM depuis douze ans pour faciliter l’accès aux bénéficiaires et aux sites de mise en œuvre des projets, transporter les marchandises légères et évacuer le personnel humanitaire. L’attribution du Prix Nobel de la Paix 2020, est pour M. Ouane l’acte de célébration du partenariat grâce auquel, le «PAM aujourd’hui hissé sur le toit du monde», un partenariat multi acteur sans lequel rien ne

serait possible dit le directeur-pays. Les personnels du PAM sont honorés par cette haute distinction mondiale qui sonne comme la reconnaissance de nombreuses années de travail et de sacrifices des hommes et des femmes qui l’animent, parfois au péril de leur vie pour réaliser le noble dessein d’apporter de l’aide alimentaire à des millions de personnes. «Il ne peut y avoir de paix durable lorsque les enfants, les hommes et les femmes ont faim. Et, en sauvant des vies en temps de crise, en changeant des vies en temps de paix, le PAM rend un service inestimable à l’humanité», a martelé le Directeur-pays du PAM au Niger, non sans inviter les personnels à aller plus haut et plus loin dans leur combat contre la faim.

 

 Zabeirou Moussa(onep)