Lutte contre l’insécurité et intégration sous régionale : Le Premier ministre lance les activités du CNAP et inaugure la Représentation permanente de la CEDEAO au Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Ouhoumoudou Mahamadou, a présidé, hier matin, à Niamey, la cérémonie de lancement officiel des activités du Centre national de coordination du mécanisme d’alerte précoce et de réponse aux risques sécuritaires (CNAP) couplée à l’inauguration de la Représentation permanente de la CEDEAO au Niger. La  cérémonie s’est déroulée en présence  du président de la Commission de la CEDEAO, M. Jean Claude Kassi Brou et de plusieurs personnalités.

Peu après le discours de lancement, le Premier ministre a procédé à la coupure du ruban inaugural de la Représentation de la CEDEAO au Niger. Le Chef du gouvernement a ensuite inauguré le Centre National de Coordination du Mécanisme d’Alerte Précoce et de Réponse dont il a lancé les activités. M. Ouhoumoudou Mahamadou a aussi effectué une visite des locaux des deux bâtiments et du matériel roulant du CNAP offert par la CEDEAO.

Le CNAP a entre autres pour missions, de collecter, centraliser et analyser les données et renseignements fournis par les services de l’Etat, les collectivités territoriales, les organisations  nationales  et internationales de la société civile ou par toute autre source d’information ; de prendre des mesure nécessaires afin de réduire au maximum le temps de réaction entre l’alerte sur les menaces identifiées et les réponses à apporter. Le CNAP contribue également au renforcement de l’architecture de Paix et de Sécurité de la CEDEAO.

Pour le Chef du gouvernement, le lancement du Centre National d’Alerte précoce vient à point nommé, car depuis près d’une décennie, notre pays évolue dans un espace sous régional affecté par une insécurité complexe et multidimensionnelle. «Cette insécurité qui se traduit à la fois par la prolifération des groupes terroristes affiliés à l’État Islamique et à Al-Qaida, la criminalité transnationale organisée et la montée des tensions inter communautaires, nécessite des réponses intégrées au-delà de l’option militaire», a fait remarquer le Premier ministre qui devait par la suite indiquer que la présente cérémonie constitue une nouvelle étape dans la mise en œuvre de la feuille de route du déploiement d’un mécanisme national d’Alerte Précoce dans chaque Etat membre. «C’est donc le fruit d’un long processus qui a démarré au Niger en février 2020 avec l’accueil de la mission de sensibilisation et d’échanges de la CEDEAO, conduite par le Directeur régional d’Alerte Précoce», a précisé M. Ouhoumoudou Mahamadou.

Par ailleurs, le Chef du gouvernement a rappelé la tenue récente de trois grands évènements de l’organisation communautaire dans notre pays. Il s’agit du 3ème Forum des Mines et du Pétrole (ECOMOF) de la CEDEAO; de la 2ème session du Comité ministériel conjoint de pilotage du Projet «Dorsale Nord du Système d’Echange d’Energie Electrique de l’Afrique de l’Ouest; et du lancement officiel des travaux dudit projet par leurs Excellences Monsieur Mohamed Bazoum, Président de la République, Chef de l’Etat, et Nana Dankwa Akuffo Addo, Président du Ghana et Président en exercice de la CEDEAO. «La succession de ces événements conjoints avec la CEDEAO est une preuve tangible de la maturité de notre démocratie et surtout de la volonté du Président de la République de faire du Niger un pays d’intégration, de liberté et de prospérité», s’est réjoui le Premier ministre.

 Oumar Issoufou(onep)