M. Zakari Oumarou Abdoul-Kader, Directeur Général de l’Agence Nigérienne de Normalisation, de Métrologie et de Certification (ANMC) : « Le droit d’usage du logo de conformité est octroyé uniquement aux produits locaux et importés qui sont vérifiés conformes aux normes et règlements techniques en vigueur en République du Niger »

Invite de sahel dimanche
Spread the love

Sharing is caring!

M. le directeur général, pouvez-vous expliquer à nos lecteurs ce qu’est l’ANMC et quelles sont les principales missions qui lui sont assignées ?

L’Agence Nigérienne de Normalisation, de Métrologie et de Certification (ANMC) est un Etablissement Public à caractère Administratif, elle est créée par Décret N°2019-409/PRN/MI du 26 juillet 2019. Elle est placée sous la tutelle du Ministère en charge de l’Industrie. Nous sommes situés dans notre propre local au Village de la Francophonie de Niamey. Conformément à son décret de création, les missions assignées à l’ANMC sont : l’élaboration de normes ; le suivi des mesures ; le contrôle des instruments de mesure réglementés et l’évaluation de la conformité des produits. Il s’agit en détail de l’élaboration des normes qui consiste à coordonner les activités nationales d’élaboration des normes dans tous les secteurs (agroalimentaire, Environnement, Matériaux de construction, Hydrocarbure, Management de la Qualité, Chimique etc.) et d’assurer leur mise à disposition au public cible afin d’améliorer les conditions de vie et de travail de nos concitoyens. En ce sens, une norme est un document consensuel, issu des accords entre producteurs, utilisateurs et pouvoirs publics afin de simplifier, unifier ou spécifier un produit ou un service. Ainsi, en 2020 nous avons élaboré 17 normes nigériennes et cette année 21 normes sont en cours d’homologation et 58 qui vont faire objet d’élaboration cette année. Aujourd’hui nous disposons d’un répertoire de normes nigériennes (178). Toutes ces normes peuvent également être consultées dans notre Centre de Documentation Normatif. Aussi,  nous sommes membres des organisations sous régionales et internationales de normalisation notamment de l’ISO, ARSO, SMIIC, ECOSHAM, PTB, et nous participons activement aux travaux de leurs Comités Techniques.

Pour ce qui est des mesures et le contrôle des instruments de mesure règlementés : ils consistent à utiliser nos outils étalons pour vérifier notamment la conformité des instruments de mesure utilisés dans les transactions commerciales tels que les sondes de température, bascules, balances etc. au niveau des centre de santé (thermomètre, balances, tensiomètre etc. Les pompes à essence, les volucompteurs chez les opérateurs économiques les balances, les bascules et les ponts bascules, les préemballés, notamment les sacs de riz, les sacs des ciments et les bouteilles de gaz et vérification et autres chez les opérateurs économiques. Nous sommes aussi en train de tout mettre en œuvre pour démarrer la vérification des compteurs d’eau et d’électricité.

Au fait, M. le directeur général, quel est l’intérêt de l’utilisation du logo de la marque de conformité chez les opérateurs économiques et aussi pour les consommateurs?

La marque Nigérienne de conformité est un atout majeur mis au service des entreprises. Elle apporte une preuve indiscutable aux consommateurs de la vérification régulière de la qualité intrinsèque du produit ou services mis à leur disposition, ceci permet de gagner leur confiance car le produit répond à leurs besoins et qu’il est conforme à des caractéristiques de sécurité qui ne présente aucun danger pour la santé humaine et pour l’environnement dans les conditions prévues pour son utilisation. L’évaluation de la conformité des produits consiste à mettre à la disposition des opérateurs économiques le droit d’usage du logo de la marque nigérienne de conformité. C’est un outil important pour les échanges commerciaux car il rassure le consommateur sur la qualité du produit qui est à sa disposition.

A qui précisément, le droit d’usage du logo de la marque nigérienne de conformité est-il attribué ?

L’utilisation du logo est attribuée aux produits et services qui ont fait objet de certification. C’est-à-dire : suite à la demande du client, des audits qualités sont réalisés sur le site de production et si nécessaire des analyses sont réalisées dans des laboratoires indépendants sur les échantillons des produits. Par la suite, des examens sont réalisés par un comité indépendant (comité d’impartialité) de certification pour vérifier la conformité du produit ou services aux règlements particuliers, référentiel de certification. Au cours de l’examen, le comité utilise, bien sûr, les rapports des audits et les résultats des analyses issues des laboratoires.

Quels sont les critères sur lesquelles l’Agence Nigérienne de Normalisation, de Métrologie et de Certification se base pour mettre à la disposition des opérateurs économiques le droit d’usage dudit logo?

Les critères utilisés par les experts de l’agence dépendent du type de produit mais ils sont tous issus des normes nationales, régionales et internationales. La réglementation nationale liée au produit ou services est aussi utilisée.

En dehors des 46 Unités de Transformation qui ont récemment eu leurs certificats de conformité, y a-t-il d’autres qui ont déjà reçu ces certificats ?

En effet, en 2020 qui est notre première année d’activités nous avons certifié 8 produits et en 2021 en dehors des 46 récents nous avons certifiés auparavant 6 produits qui ont rempli les critères

M. le Directeur général y-a-t-il des sanctions prévues par l’ANMC à l’encontre des unités de transformation qui ne respecteraient pas leurs engagements ?

Les produits certifiés font, régulièrement, l’objet de surveillance dans l’unité de production et sur le marché national. Cette surveillance permet de suivre la qualité du produit pendant la période de certification afin de s’assurer que le producteur continue de le fabriquer dans de bonnes conditions d’hygiène. En cas de non-respect des engagements il est prévu, le retrait du droit d’usage du logo de la marque et le consommateur peut vérifier sur notre site Web et autres revues la liste mise à jour des produits certifiés. Il est aussi à noter que des sanctions administratives sont prévues pour produits et services jugés nocifs aux consommateurs

Réalisée par Aïchatou Hamma Wakasso(onep)