Match amical Mena-Mambas du Mozambique: Le sélectionneur National et les joueurs sont très confiants

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

Arrivée, à Nouakchott dans l’après-midi d’hier mardi, l’équipe nationale du Niger a suivi sa première séance d’entrainement au stade Cheikha Boidiya. Ce mercredi 23 mars 2022, le MENA jouera son premier match, à partir de 20 heures, heure de  Niamey, contre l’Os Mambas du Mozambique. Le 26 mars, soit trois  jours après le MENA affrontera les Chevaliers de la Méditerranée de la Libye.

Au grand complet, le groupe convoqué a été très attentif aux consignes de l’entraineur, Jean Michel Cavali, qui a exprimé ses sentiments après la séance. « Tout d’abord c’est de retrouver le groupe après une absence de 4 mois en vue de redonner une vie à ce groupe avant les éliminatoires du mois de juin. C’est notre seule date qu’on aura donc il faut qu’on essaye de profiter au maximum », a-t-il dit. L’équipe Nationale a été rajeunie avec le retour de plusieurs jeunes qui étaient absents de l’équipe depuis quelque temps. « On a fait revenir quelques têtes qu’on connaissait déjà, mais qui étaient absents depuis quelque temps pour voir, s’ils sont revenus à leur niveau », a-t-déclaré, tout en précisant que les portes de l’équipe sont ouvertes à tous. « Le plus important c’est d’essayer de faire un bon travail de se donner quelques idées supplémentaires. On a des certitudes et je m’appuis sur ces certitudes qui sont surtout le Burkina Faso ou  Djibouti. Quand on a des références, il faut surtout continuer le travail. Notre objectif c’est de trouver des joueurs qui pouvent véritablement nous amener un plus », a-t-il mentionné.  
Selon le capitaine de l’équipe Nationale Youssouf Oumarou, le Niger a  une génération de joueurs qui a un bon niveau. « Donc il faudra qu’on joue le CAN 2023. Il faut que nous jouions pour rendre notre peuple fier de son équipe. En jouant et en gagnant ces matchs on va aussi gagner beaucoup plus de  confiance pour débuter les éliminatoires de la CAN. Il faut critiquer, mais il faut beaucoup plus d’encouragement car c’est ensemble main dans la main que nous pouvons arriver à cet objectif, celui de se qualifier pour la prochaine CAN », dit-il.  Pour le jeune gardien Naim Van Attenhoven, ces maths sont importants pour le groupe. « Ce sont  des références sur lesquelles nous allons nous appuyer pour mieux nous préparer pour les éliminatoires à venir.  Nous espérons des résultats positifs. Le rajeunissement de l’équipe nationale est une importante opportunité qui permet de rafraichir l’équipe pour son avenir. Je pense que nous avons de la matière et la qualification est à notre portée », a-t-il dit.  Le MENA partage son quartier général dans le même hôtel, Mauricenter, que ces deux adversaires de ce tournoi amical de Nouakchott que sont les Mambas et les Chevaliers de la Méditerranée.
Ali Maman(onep)