Niamey : Commémoration de la Journée Mondiale de la Paix

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Niger s’est associé à la communauté internationale pour célébrer le 21 septembre dernier, la journée mondiale de la paix. Placée sous le thème : «action climatique, action pour la paix», la célébration de la journée mondiale de la paix a été riche activités avec notamment une séance de plantation d’arbres à l’Université Abdou Moumouni de Niamey, une course populaire au Stade Général Seyni Kountché, une conférence débat, un match de football, des animations culturelles…, le tout organisé par la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP) appuyée par ses partenaires dont la Délégation de l’Union Européenne au Niger et le Système des Nations Unies au Niger.

Les activités entrant dans le cadre de la célébration de cette Journée dédiée à la Paix ont débuté le vendredi 20 septembre au terrain Alio Nahatchi de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, avec une séance de plantation d’arbres. Au cours de cette cérémonie de plantation d’arbres, les organisateurs ont précisé les raisons qui les ont motivés à conduire cette initiative. « Nous avons mis la plantation d’arbres comme première activité de cette journée, pour être conformes au thème qui a été retenu par le Secrétaire général des Nations Unies», a indiqué un membre du comité d’organisation.

Toujours dans le cadre des festivités  de cette journée, les activités se sont poursuivies au Stade Général Seyni Kountchhé de Niamey avec un cross populaire. Cette activité sportive a mis en lice plusieurs athlètes (civils, militaires, handicapés, etc.) de plusieurs catégories. Lors de cette course, le représentant de la coordinatrice du Système des Nations Unies au Niger, M. Attahir Maiga a livré le message du Secrétaire général de l’ONU. Dans ce message M. Attahir Maiga a souligné que « la paix est au cœur de tout ce que nous faisons à l’ONU. Nous savons que la paix c’est ne pas seulement l’absence de guerre. Ce sont des sociétés résilientes, stables où chacune et chacun jouissentt des libertés fondamentales et s’épanouissentt au lieu de devoir lutter pour satisfaire ses besoins élémentaires ». Aujourd’hui, a-t-il dit, la paix fait face à un nouveau danger. L’urgence climatique qui menace notre sécurité, nos moyens de subsistance, nos vies ».

Pour sa part, le président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix, M. Abou Tarka a rappelé que la journée mondiale de la paix a été décrétée depuis 1981 par la résolution 3667 de l’Assemblée générale des Nations Unies. Cette journée est célébrée chaque année (le 21 septembre), pour appeler, à la non-violence et à des actions visant la consolidation de la paix. «Le thème de cette année trouve toute sa pertinence pour les pays du Sahel en général (et le Niger) en particulier qui connaissent un contexte de vulnérabilité climatique avec des conséquences sur la vie des populations », a-t-il déclaré.

Peu après la remise des prix aux lauréats de la course, une conférence débat (sous forme de panel) a été animée par les organisateurs. Trois panelistes se sont entretenus avec les participants sur les trois thèmes à savoir, ‘’comprendre le changement climatique’’, ‘’action de lutte contre le changement climatique’’ et ‘’action de consolidation de la paix au Niger’’. Cette conférence débat a été couplée à une exposition des documents traitant des questions liées au changement climatique et à la consolidation de la paix.

Le sport était au programme de la commémoration de cette journée. Dans l’après midi, un match de football a été organisé sur les installations de Stade Général Seyni Kountché de Niamey. Ce match a opposé les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) et les étudiants de l’Université Abdou Moumouni de Niamey. Après une partie âprement disputée, ce sont les étudiants de l’Université qui ont remporté la coupe sur un score de deux buts à zéro (2-0).

Enfin pour immortaliser la commémoration de la journée mondiale de la paix en beauté, une soirée culturelle a été également organisée le même jour, au Centre Culturel Omarou Ganda (CCOG) de Niamey. La soirée culturelle a débuté à 21 h avec la prestation des artistes slameurs, la présentation des sketchs, des défilés. Les artistes de la Commission Affaires Culturelles (CAC) de l’UAM et de plusieurs autres artistes de renom tels que, Mao Dagradi Système, les groupes Sogha et Danké Danké ont accompagné les organisateurs pour embellir la fête.

 

Abdoul-Aziz Ibrahim Souley