Ouverture de la première session ordinaire du Comité National de Sécurité Nucléaire : Pour le développement des applications pacifiques des sciences et techniques nucléaires

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le président de la Haute Autorité Nigérienne à l’Energie Atomique (HANEA), M. Ousmane Issoufou Oubandawaki a procédé hier dans la salle de réunion de ladite institution, à l’ouverture des travaux de la première session ordinaire du Comité National de Sécurité Nucléaire (CNSN), au titre de l’année 2020. Cette cérémonie s’est déroulée en présence du secrétaire général du Ministère en charge de l’Intérieur, du conseiller du Premier Ministre et des membres du Comité.

Les membres du Comité auront à traiter  au cours de trois jours que dureront les travaux de la session, des sujets relatifs à la radioactivité, la radioprotection, la sécurité nucléaire; la stratégie de sécurité nucléaire et l’élaboration d’un plan de développement des capacités.

Le  président de la Haute Autorité Nigérienne à l’Energie Atomique (HANEA), M. Ousmane

Issoufou Oubandawaki a rappelé que la première session ordinaire du Comité Technique et Scientifique Consultatif au titre de l’année 2020 qui avait regroupé une soixantaine d’experts nationaux de haut niveau, spécialistes d’applications pacifiques de l’Energie Nucléaire s’est tenue du 18 au 20 août 2020. Une session à l’issue de laquelle les participants ont reconnu  de manière unanime que la mise en œuvre réussie des sciences et techniques nucléaires dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’élevage, des mines, de l’énergie, de l’hydraulique et de l’environnement pourrait permettre à notre pays d’enregistrer une prodigieuse avancée sur le plan économique et social. Cette avancée aura naturellement, a-t-il indiqué, une incidence positive sur le niveau de notre Indice de Développement Humain (IDH) qu’elle contribuera substantiellement à améliorer. Le Niger, a affirmé le président de la HANEA peut et doit donc réussir cette mise en œuvre. Pour ce faire poursuit, M. Ousmane Issoufou Oubandawaki il faudra augmenter quantitativement et qualitativement les ressources humaines ainsi que les équipements et installations nécessaires. La HANEA compte a-t-il fait savoir sur le soutien du Président de la République Issoufou Mahamadou qui, en créant l’institution en 2013, lui a assigné la mission de concrétiser ce grand projet national, sur le soutien de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), l’OTICE et des partenaires bilatéraux.

 

 Aïchatou Hamma Wakasso(onep)