Premier conseil syndical ordinaire du SYNPIS : Pour une meilleure prise en compte des doléances des agents

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Syndicat National du Personnel de l’Information Statistique (SYNPIS) a tenu le mercredi 29 septembre dernier son premier conseil syndical à Niamey. Au cours de ces assises, le BEN/SYNPIS a présenté aux participants les bilans physique et financier à mi-parcours du mandat 2019-2022, et les perspectives avant le sixième (6ème) congrès qui se tiendra en octobre 2022.

Des résolutions et recommandations ont été formulées à cette occasion pour prendre en compte les nouvelles doléances des agents de l’INS dans le but d’accomplir la mission qui leur est dévolue à savoir : mettre à la disposition du gouvernement du Niger et les Partenaires au Développement des données de qualité pour la prise des décisions.

En procédant à l’ouverture des travaux, la représentante du directeur général de l’INS, Mme Omar Haoua Ibrahim a demandé aux participants de formuler d’importantes recommandations qui seront mises en œuvre dans l’intérêt du personnel de l’INS et du Niger en général. « L’administration et les structures syndicales ne sont pas des adversaires mais plutôt des partenaires qui doivent lutter ensemble pour le bien être du personnel de l’Information Statistique », a dit Mme Omar Haoua Ibrahim.

Pour sa part, le représentant de la CDTN M. Ibro Kané a salué la tenue de ce premier conseil syndical ordinaire qui témoigne de l’engagement des responsables du SYNPIS à se conformer et à appliquer rigoureusement les textes fondamentaux régissant leur organisation syndicale. « Cela démontre, si besoin en est, le sérieux qui caractérise les affiliés de la CDTN qui tiennent toujours compte du respect du mandat dans la tenue des instances statutaires », a-t-il témoigné.

Auparavant, le secrétaire général du Syndicat National du Personnel de l’Information Statistique (SYNPIS), M. Maman Achoura Salha a notifié que l’INS du Niger a été classé deuxième parmi INS de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et quatrième parmi les INS de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), selon le niveau global de la capacité statistique calculé par la Banque Mondiale en 2020. « Cette performance de l’INS du Niger est le résultat du sacrifice consenti par les agents de l’INS durant (17) années de travail sans répit malgré des conditions de travail parfois difficiles liées le plus souvent à l’insuffisance des crédits alloués par l’Etat. A cet effet, le BEN/SYNPIS demande au gouvernement d’accélérer l’adoption de la loi statistique modifiée qui a été transmise au Secrétariat Général du Gouvernement il y a plus de quatre années. Cette loi une fois adoptée, permettra de doter le Système Statistique National (SSN) du Niger, de moyens financiers importants pour mener toutes les grandes opérations de collecte de données sans contrainte, et élaborer les différentes publications statistiques dans le cadre de la mise en œuvre des politiques de développement du gouvernement », a-t-il précisé.

Par ailleurs, M. Maman Achoura Salha a exhorté le Premier Ministre, Chef du Gouvernement SE. Ouhoumoudou Mahamadou, d’instruire tous les ministres qui ont supprimé leurs Directions des Statistiques à revoir la réorganisation de leurs ministères respectifs, pour restaurer ces Directions stratégiques, en vue de consolider tous les acquis en matière de production de données statistiques sectorielles.

Notons que l’INS organisera deux (2) grandes opérations de collecte qui sont respectivement le Recensement Général des Entreprises du Niger (REGEN) et le Recensement Général de la Population (RGPH) en 2021 et 2022. Pour cela, M. Maman Achoura Salha a demandé à ses camarades de l’INS du niveau central et régional, de s’impliquer pleinement pour une parfaite réussite de ces deux (2) recensements. « Aussi, j’exhorte la Direction Générale de l’INS de procéder à un recrutement transparent des agents recenseurs, et de conduire de manière rigoureuse la collecte de données sur le terrain de ces opérations de grande envergure », a-t-il dit.

Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)